A la unePolitique

Présidentielle 2020 : le gouvernement précise les objectifs du comité de suivi

Dans une approche participative, le gouvernement a mis en place un comité de suivi de la présidentielle de 2020, composé de tous les acteurs politiques et des représentants des institutions impliquées. La première réunion tenue le 19 novembre au ministère de l’administration territoriale s’est achevée à queue de poisson  pour  cause d’incompréhension autour de l’ordre du jour.

A lire-Togo : l’ANC, le CAR et la C14 quittent la table des discussions avec le gouvernement

Pour le gouvernement, qui s’est exprimé  vendredi 13 décembre au travers d’un communiqué, « le comité de suivi permet aux acteurs politiques d’échanger et d’apporter leurs contributions en vue du bon déroulement du processus électoral ».

Démarré depuis la fin des élections locales, le processus électoral en cours a été marqué par la révision du code électoral en vue de permettre aux Togolais de la Diaspora de voter.  « Ainsi, les listes électorales ont connu une certaine particularité par leur révision et le recensement surtout des Togolais de l’extérieur en âge de voter et satisfaisant aux conditions du code électoral, explique le ministre de l’administration territoriale vendredi en Conseil des ministres.

A lire-« Le dialogue ne veut pas dire, la mise entre parenthèses des textes fondamentaux de notre nation », prévient Atcholé Aklesso de UNIR

Le  corps électoral a été convoqué sur  le 22 février 2020.  La date de dépôt de candidature est fixée entre le 27 décembre 2019  et le 8 janvier 2020.

Vendredi, le chef de l’Etat a échangé sur le processus avec les présidents des institutions. Il aussi donné des instructions pour la recomposition de la Cour Constitutionnelle conformément à la révision constitutionnelle du 8 mai dernier.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page