A la uneTourisme

Tourisme : le ministre Kossivi Egbétonyo exige des statistiques fiables

Afin de disposer de données fiables dans le secteur du tourisme pour une meilleure planification des actions,  le ministère du tourisme a lancé jeudi 5 décembre, un projet de formation des professionnels du secteur. Hôteliers, responsables d’agence de voyage, statisticiens,  cadres des ministères du tourisme et de la sécurité, de chaque région  seront formés sur l’importance de la production et la tenue de statistiques touristiques. Objectif : améliorer le système actuel de collecte et de traitement des informations de base en matière de tourisme, à savoir, les statistiques hôtelières et les statistiques aux entrées du pays.

  Pour le ministre  du Tourisme,  Kossivi Egbétonyo à l’état actuel des choses, les statistiques tenues, parcellaires, sont à améliorer significativement.  « Beaucoup d’établissement d’hébergement font de la rétention d’information. Les uns par peur des taxes et impôts à reverser, et d’autres par ignorance ne fournissent pas les informations de base nécessaires à l’élaboration des statistiques touristiques, déplore le ministre, pour qui, l’information statistique  est un élément indispensable de la planification rationnelle du développement et de l’évaluation des progrès accomplis au regard des objectifs fixés ».

En effet, les statistiques sur l’activité des entreprises touristiques permettront d’en identifier les faiblesses et, consécutivement, de définir, d’orienter ou d’ajuster la politique touristique du pays. « En considération des mêmes données quantitatives, la carte touristique du pays sera conséquemment actualisée », explique un expert du domaine.  « Dans l’optique d’une meilleure gouvernance, nous devrons pouvoir mesurer l’impact de chaque action que nous réaliserons et l’efficacité de chaque franc que nous dépenserons », a souligné le ministre.

Les 12 et 13 novembre derniers, le ministère avait organisé  le premier Forum du Tourisme pour identifier  et définir clairement la part du secteur dans la mise en œuvre effective du Plan national de développement du pays, PND. Et cela, ne peut se faire sans des données fiables pour une meilleure planification et des évaluations pour les progrès accomplis.

Selon les données actuellement disponible, 712.000 touristes ont visité en 2018 le Togo. Le secteur quant à lui, contribue à hauteur de 2,2 % au PIB national.

A lire-Vers la création d’un réseau des Organismes nationaux du tourisme (ONT) de l’UEMOA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :