Culture

Aného: un colloque scientifique sur l’eau annonce les couleurs du FIHA

 La ville d’Aného située à 50 km à l’Est de Lomé va vibrer à partir du jeudi 6 octobre 2022 au rythme du festival international d’histoire d’Aného (FIHA). A 24heures de l’ouverture, se tient à la mairie des Lacs  à Aného, le colloque scientifique sur l’eau dont dépend la population.

C’est devant un parterre d’Universitaires, d’étudiants, de chefs traditionnels, de personnes ressources et de journalistes que le ton d’ouverture du colloque a été donné par le directeur de cabinet du ministère de la culture, Dr Kpaye Koffi. La rencontre de haut niveau placée sous le thème, « le pouvoir de l’eau », sera ponctuée de plusieurs communications qui permettront de comprendre aisément ce que cette ressource naturelle représente pour l’humanité, et spécifiquement pour la population d’Aného.  Ainsi, des panels sont prévus autour de l’usage de l’eau comme identité et croyance, patrimoines et représentation, puis les normes économiques et le développement.

« L’eau est au début de notre vie, car nous naissons à la rupture de l’eau, puis elle nous accompagne tout au long notre vie. Et l’eau dans la tradition africaine est symbole de paix, symbole de fécondité, c’est pour cela qu’on a décidé d’organiser ce colloque pour permettre aux hommes du savoir de transformer leur connaissance  au service de notre commune », a déclaré  le maire de la commune des Lacs 1,  Me Alexis Aquereburu.

Lire aussi-Togo-FIHA 2022 : lancement du concours de création artistique

Selon le président du comité scientifique, Essohanam Batchana, le colloque veut simplement interroger le pouvoir de l’eau, partant du constat que la ville d’Aného est bâtie autour de l’océan, des marécages, des fleuves  et du lacs. « Nous voulons à travers des réflexions scientifiques croiser les regards sur les différentes valeurs socioculturelles et culturelles que revêtent l’eau », a-t-il déclaré, tout en précisant que les échanges porteront aussi sur la mise en valeur économique de l’eau dans le développement de la commune des Lacs .

Les regards qui seront croisés sont ceux des chercheurs du Bénin, du Burkina Faso, des Etats-Unis, du Brésil et du Togo venus des universités de Kara et Lomé.  Des expériences  en termes d’intégration de l’eau dans la dynamique économique de certains pays comme le Burkina Faso seront aussi partagées.

Lire aussi-Togo : Lancement officiel du festival international d’histoire d’Aného (FIHA)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page