Culture

Aného vibre au rythme du FIHA depuis jeudi 6 octobre 2022

Annoncé en juillet 2022, le festival international d’histoire d’Aného (FIHA) a démarré jeudi 6 octobre 2022 par une cérémonie d’ouverture riche en couleurs. Et, pendant quatre jour, la ville vibrera au rythme de plusieurs activités dans un élan de développement économique local et de brassage culturel avec deux  villes associées invitées, Sokodé au centre du Togo et Grand Popo au Bénin.

C’est devant un parterre d’invités, d’acteurs culturels, de chefs traditionnels,  de fils et filles des Lacs, de religieux et des maires et conseillers municipaux des communes des Lacs 1, 2, 3 et 4, de Tchaoudjo 1, du Grand Popo au Bénin que le festival international d’histoire d’Aného (FIHA) a été officiellement inauguré. Le tout sur fond de prestations et de démonstrations artistiques par des groupes venus d’Aného, de Sokodé et de Ouidah.

Organisé par la Fondation Aquereburu & Partners, FIHA vise à promouvoir le patrimoine culturel de la ville tricentenaire qu’est Aného autour de son atout premier, l’eau. « L’édition 2022 du  FIHA est avant tout, un voyage vers Grand-Popo, vers Sokodé et vers le Brésil. Mais surtout un voyage vers le monde, parce que Aného de par son histoire brésilienne, portugaise, anglaise, allemande, française, Fon, Yorouba, Guin, Mina, est une ville du monde,  a indiqué dans son mot de lancement, Me Alexis Aquereburu, président du comité d’organisation du Festival et Maire de la Commune des Lacs 1. L’ambition du conseil municipal, est de faire de la culture, un levier de développement de notre ville ».

Promouvoir l’économie bleue

De son côté, le maire du Grand Popo au Bénin, Jocelyn Ayicoué Ahyi   s’est réjoui de l’invitation adressée à sa commune pour participer activement au FIHA 2022, ajoutant que le thème choisi cadre parfaitement avec les ambitions de leur pays respectif. « Nous venons célébrer l’eau qui, désormais constitue pour nous une richesse, une économie. Je parle tantôt de l’économie bleue et de l’or bleu. Nous ne devons plus faire dos à l’eau, mais lui faire face. L’eau qui est une richesse, vient aussi nous menacer. Nous allons essayer de nous y adopter pour pouvoir transformer ces menaces en opportunité », a-t-il déclaré.

Lire aussi-Aného: un colloque scientifique sur l’eau annonce les couleurs du FIHA

L’autre temps fort de la cérémonie a été la distinction honorifique attribuée par la Fondation Aquereburu & Partners  à trois fils de la préfecture des Lacs qui ont marqué leur génération dans plusieurs domaines. Notamment Rose Dédé Gamélé Creppy, grande commerçante de pagne au grand marché de Lomé, Gervals Koffi Djondo , fondateur du groupe panafricain Ecobank et de la compagnie Asky, et Oscar Ayigan d’Almeida, un médecin qui fait des exploits sur le continent. A noter que l’humoriste nigérien Mamane invité par les organisateurs a marqué de sa présence par une intervention ironique sur l’importance de l’histoire dans la vie d’une Nation.

Lire aussi-Togo-FIHA 2022 : lancement du concours de création artistique

Lire aussi-Togo : Lancement officiel du festival international d’histoire d’Aného (FIHA)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :