Culture

C’est parti à Lomé pour le huitième salon international du textile africain

L’esplanade du palais des congrès de Lomé a abrité vendredi 4 novembre 2022, la cérémonie d’inauguration officielle du huitième salon international du textile africain qu’accueille le Togo. Y prennent part, entre autres, des artisans, des producteurs de coton et des  stylistes venus de 34 pays d’Afrique.

Intervention des officiels togolais et du commissaire général du Salon, parade des différentes délégations et, coupure symbolique du ruban…, voilà, les trois temps forts de la cérémonie d’ouverture du salon rehaussée par la présence de quatre membres du gouvernement togolais. Placé sous le thème, « Industrie du pagne en Afrique : innovation et intelligence collective au service de l’autonomisation des femmes et des jeunes », l’évènement promeut la diversité et la richesse des tenues traditionnelles africaines et offre une visibilité aux pays à travers leur richesse vestimentaire.

Du côté des organisateurs, l’ambition est de provoquer chez les populations africaines, le goût du port des tenues traditionnelles africaines et, participer au renforcement de l’intégration africaine à travers l’art vestimentaire.

A l’ouverture, le ministre du commerce du Togo, Kodzo Adédze, a indiqué que le salon international du textile africain est l’un des évènements factuels de la constante recherche du mieux-être africain en général et des togolais en particulier. De ce fait, le thème choisi est une « véritable invite » au peuple africain à se recréer par une intelligence collective pour relever le défi de ne laisser pour compte, aucune frange de la population.

« C’est une interpellation sur la nécessité d’une solidarité autour du patrimoine commun du textile que nous partageons  pour imprimer un modèle africain fort, capable de contribuer à un développement inclusif’, a déclaré le ministre, d’après qui, les réflexions des trois  jours permettront d’inscrire une nouvelle page de la culture, du textile, de l’artisanat à Lomé pour le bonheur des femmes et des jeunes.

« Nous devons continuer les réflexions pour poser les jalons d’un SITA intercontinental, porté par les africains et pour les africains », a enfin affirmé le ministre qui a félicité tous les acteurs  présents à cette édition, notamment les mannequins, les stylistes, les producteurs de coton,  les  consommateurs…

Lire aussi-Lomé accueille l’acte 8 du salon international du textile africain

A l’occasion, le commissaire général du Salon, Abdoulaye Mosse a rappelé les  activités au programme  comme l’exposition-vente, la conférence sur le thème, le défilé de mode grand public, et la nuit du coton.

Lire aussi-Togo : Les députés autorisent l’ouverture du capital de la NSCT au groupe OLAM à 51%

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page