Développement

RGPH-5 : la Banque mondiale met des véhicules à la disposition du Togo

Trente-deux véhicules acquis par la Banque mondiale au profit du Togo ont été remis mardi 2 août à l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED)  pour le bon déroulement du cinquième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5). La cérémonie  de réception a été présidée par le ministre-conseiller, Pré Simfétchéou.

Financés à plus de 600 millions de F Cfa  par le Projet d’Harmonisation et d’Amélioration des Statistiques en Afrique de l’Ouest (PHASAO) de la Banque mondiale, les  véhicules vont renforcer la mobilité de trois principales structures du Système statistique national dont l’INSEED.  L’appui  fort salué par le gouvernement vise à faciliter la production des informations statistiques dont la réalisation du cinquième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) prévu du 23 octobre au 12 novembre 2022.

« Le lot de véhicules réceptionné est le résultat d’une série de négociations avec la Banque Mondiale qui a trouvé important cet équipement pour les travaux de terrain », explique le directeur général de l’NSEED, Kouassi Koame.

Il est composé de vingt-neuf (29) Toyota Hilux, de deux (2) Toyota Prado et d’un (1) bus Toyota Coaster de trente (30) places.

Disposer des indicateurs nécessaires 

Lors de la réception officielle des mains du représentant à la cérémonie du représentant résident de la banque mondiale au Togo,  le ministre-conseiller du Président de la République, Simféitchéou Pré, a exprimé la gratitude du chef de l’Etat et  du gouvernement à la Banque Mondiale pour son appui considérable avant de rassurer  sur le  bon usage qui en sera fait.

Pour lui, le prochain recensement général de la population togolaise « permettra de disposer des indicateurs nécessaires » en matière de suivi et d’évaluation des agendas et processus nationaux et internationaux susmentionnés.

Lire aussi-RGPH-5 au Togo : installation des comités locaux de recensement

«  Ce recensement permettra également de connaître la situation sociale de la population y compris celle des populations vulnérables, notamment les personnes vivant avec un handicap, les orphelins, les enfants, les personnes âgées et les femmes à des niveaux géographiquement désagrégés ; de même que les caractéristiques de l’habitat et du cadre de vie de la population et les différents mouvements de la population seront également appréciés »,  a assuré Pré.

De son côté, le chef de fil des partenaires sur le RGPH-5 qui est la représentante-résidente du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA Togo), Josiane Yaguibou, a témoigné de toute sa gratitude à la Banque Mondiale pour l’engagement sans faille  et l’appui en véhicules à l’opération de collecte, d’analyse et de diffusion de données socio-démographiques.

« Comme nous le savons tous, le RGPH est la seule opération du genre qui permet de disposer d’informations détaillées sur chaque individu de la population, et de produire des indicateurs désagrégés au plus fin niveau de subdivision administrative du pays », souligne-t-elle.

Lire aussi-RGPH-5 au Togo : début de la phase de cartographie

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :