Développement

Togo-Dapaong : des verrats et des truies de porcs offerts aux éleveurs de la région des Savanes

Le gouvernement togolais à travers le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement Rural (MAEDR) a offert des noyaux de reproducteurs de porcs à vingt éleveurs dont seize femmes  de la région des Savanes, le mercredi 7 septembre à Dapaong.

Le bénéficiaires ont reçu chacun un verra et deux truies. L’objectif est de lutter efficacement contre la Peste Porcine Africaine (PPA) au Togo.

C’est la deuxième vague de bénéficiaires des noyaux de reproducteurs dans le cadre du processus de renforcement des capacités des éleveurs de la filière porcine de la région des Savanes. Le don est une composante du projet « Appui à la gestion durable des élevages de porcs et contrôle des foyers de la Peste Porcine Africaine au Togo (TCP/TOG/3802) ». Ce projet a bénéficié de l’appui de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Sa mise en œuvre est une réponse aux difficultés remarquées dans cette filière, notamment la persistance de la Peste Porcine Africaine (PPA), la divagation des animaux, la non maitrise des mesures de biosécurité des éleveurs.

A partir des résultats de la mission de la FAO  dans le domaine de l’élevage des porcs, il est démontré que la filière porcine occupe une place importante dans les revenus familiaux et la PPA constitue une menace considérable pour l’économie familiale.

Selon le coordonnateur du projet à la direction générale du MAEDR, Akakpo-Issola Owoningbin, « la peste porcine africaine (PPA) est endémique dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne. Le Togo a signalé son premier foyer en 1997 et depuis lors, la maladie persiste dans le pays. Depuis 2009, de nouveaux foyers de PPA sont signalés chaque année. En juin de cette même année, 31 foyers signalés, 1000 cas notifiés dans une population à risque de 3000 porcs et 600 têtes ont été détruits par les services vétérinaires ». M Akakpo-Issola a fait savoir que c’est en réponse à une requête du gouvernement que cette mission a été diligentée par la FAO. Il a exhorté les bénéficiaires à respecter les mesures de biosécurité en vue de tirer le maximum de bénéfice de ce noyau de producteurs.

Le directeur régional de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement Rural des Savanes, Douti Lardja a, au nom des bénéficiaires, exprimé sa gratitude au gouvernement et à la FAO pour la mise en œuvre de ce projet au profit des éleveurs des porcs au Togo. Il a promis de veiller au respect des mesures de biosécurité pour la survie et la reproduction de ces animaux en vue de permettre à d’autres d’en bénéficier.

A l’issue de cette remise, la mission a visité quatre bénéficiaires de noyaux reproducteurs de la première vague dans les préfectures de Tône et de Cinkassé.

ATOP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page