Economie

Togo : franche discussion entre l’ARMP et les acteurs de la commande publique

A l’initiative de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) et la direction nationale de  contrôle des marchés publics (DNCMP) s’est tenue jeudi 18 novembre à Lomé, une rencontre d’échange  avec  tous les acteurs de la commande publique notamment, les personnes responsables des MP et les  opérateurs économiques.  Au cœur des discussions, les dysfonctionnements et manquements observés dans les procédures et  les préoccupations des acteurs.

C’est un  premier face à face qui vise à remettre sur les bons rails la commande publique du pays. Le cadre de discussion inauguré au grand plaisir de tous les acteurs vise à aplanir les divergences et à prévenir les dérapages  qui surviennent   aussi bien  chez les autorités contractantes que du côté des opérateurs économiques.

« Au moment où certains s’emploient à faire oeuvre utile, d’autres s’illustrent de la pire des manières  en s’adonnant à des pratiques qui jettent du discrédit sur les acquis de tant d’années d’effort », a fait observer le directeur général de l’ARMP, Aftar Touré Morou dans son mot introductif. Ensuite, il  pointe les cas d’usage de faux, de corruption, de collusion et de dérives inacceptables.  Dans cet ordre,  les dénonciations et les plaintes se sont « multipliées à une fréquence inquiétante, à telle enseigne qu’il devenait suicidaire pour le système de passation des marchés publics de continuer par faire la sourde oreille », fulmine-t-il.

Lire aussi-Commande publique : l’UL et l’ARMP recentrent les débats sur la lutte contre la corruption

Et lors des débats très francs  dans un atmosphère convivial,  les règles  ont été rappelées  en parallèle des réformes effectuées depuis 2009 en vue d’hisser  le système de la commande publique du Togo à un niveau appréciable  et dépoussiéré des actes de  corruption, de  fraude et des mauvaises pratiques de tout genre.

De fait, la rencontre qui se veut un catalyseur à une solution durable, urgente et concertée vise à redorer le blason afin d’amener tous les acteurs à revenir aux fondamentaux qui régissent le secteur.  Pour un sursaut patriotique, le directeur général de l’ARMP  a appelé à une prise de conscience individuelle et collective à tous les niveaux. Le message  est-il passé?   Seuls les changements de méthode dans l’avenir pourraient permettre de répondre par l’affirmative. Ce que espèrent l’Autorité de régulation et la direction nationale de contrôle.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page