Faits divers

Pr Jean Philippe Omotoundé est mort

Le panafricaniste et chantre de la valorisation de la pensée africaine, Jean Philippe Omotoundé est décédé lundi 14 novembre 2022, selon les informations publiées par plusieurs médias.

Selon Actu Cameroun, l’homme est mort à la suite d’un arrêt cardiaque. Il y a de cela deux semaines, le  Pr Jean Philippe Omotoundé était a Yaoundé, pour une conférence sur la pensée africaine.

Son décès aussitôt annoncé a suscité une pluie d’hommage et de messages sur les réseaux sociaux. L’avocat et acteur de la société civile au Cameroun, Christian Bomo Ntimbane a salué la mémoire d’un homme qui est mort comme  Cheikh Anta Diop 07 février 1986 de suite de crise cardiaque quelques jours après avoir animé à Yaoundé à une conférence internationale les 8 et 9 janvier 1986.

« Jean Philippe Omotoundé est aussi foudroyé par une crise cardiaque, quelque jour après avoir participé comme intervenant à une conférence internationale sur la nouvelle pensée africaine, tenue à Yaoundé du 25 au 29 octobre 2022 », écrit-il.

L’écrivain Oscar Ngaleu a aussi exprimé sa tristesse dans un message publié sur ses comptes sociaux.

Lire aussi-Togo : le canton de Noèpé est fier de son fils Edem Kodjo

« Nous apprenons le décès en Guadeloupe du Professeur Kalala Omotunde, artisan de la renaissance africaine. Il était récemment au Cameroun dans le cadre des conférences du CERDOTOLA. Grâce à Alexandre De Fombélé Siewe à qui je dis merci encore, j’ai pu le rencontrer et obtenir une dédicace, en pleine discussion avec de nombreux jeunes camerounais. Ce jour il prônait la connexion de l’africain avec la nature. Que ton Kah soit vivifié », écrit-il.

Nioussérê Kalala Omotunde est un écrivain guadeloupéen, naturalisé camerounais. Il est diplômé de l’École de publicité de Paris et il est enseignant à l’institut Africamaat de Paris.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page