Flash Info

Lancement du projet d’infrastructures et de développement urbain (PIDU)

(24hinfo)-Le Projet d’infrastructures et de développement urbain (PIDU) a été lancé vendredi 16 novembre à Lomé. lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Cadre de Vie, Fiatuwo Séssénou, en présence de plusieurs de ses collègues membres du gouvernement et du chargé du projet PIDU à la Banque mondiale, Mahine Diop.

Financé conjointement par l’Etat togolais et la Banque mondiale à hauteur de 30 millions de dollars us soit environ 16 milliards de FCFA, ce projet entend améliorer l’accès à des infrastructures urbaines et aux services de base dans sept villes à savoir Lomé, Kpalimé, Atakpamé, Tsévié, Sokodé, Kara et Dapaong.

Il ambitionne également de renforcer la capacité institutionnelle des villes bénéficiaires en matière de planification et de gestion urbaine. Selon le secrétaire permanent du PIDU, Thomas Tchassim, le projet comprend quatre composantes à savoir les infrastructures et services urbains ; le renforcement institutionnel et assistance technique ; la gestion, coordination, suivi-évaluation et l’intervention d’urgence éventuelle.

Dans la pratique, le projet fournira un soutien technique pour renforcer la capacité institutionnelle des sept villes précitées dans les domaines de la planification urbaine, de la gestion des actifs et de la planification des investissements, des finances municipales et de l’engagement des citoyens.

Pour le ministre Séssénou, le PIDU va relever les défis de développement urbain en appuyant les prestations des services publics dans les villes ciblées. Selon lui, le projet répond à la volonté du gouvernement d’intensifier l’investissement dans les infrastructures urbaines suite aux bonnes pratiques du Projet d’urgence de réhabilitation des infrastructures et services électriques (PURISE) financé également par la Banque mondiale.

M. Séssénou a demandé aux délégations spéciales des villes retenues de jouer leur partition dans le cadre du projet pour son heureux aboutissement. Il a exprimé la gratitude du gouvernement à la Banque mondiale pour ses actions en faveur du développement du pays en vue de son émergence à l’horizon 2030.¨

Le chef projet à la Banque mondiale, Mahine Diop a réaffirmé la volonté et l’engagement de son institution à soutenir le développement du Togo et œuvrer aux côtés des acteurs pour le succès du projet.

ATOP

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :