Justice

Togo : 30 prisonniers indigents libérés grâce à un projet du GAAT

Trente détenus ont recouvré  au Togo en 2021 la liberté grâce aux plaidoiries gratuites menées par  l’Union des jeunes avocats du barreau dans le cadre du programme « Mission Driven Alumni Outreach-Helping Hand » financé par l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique. L’initiative portée par le GAAT qui est une association des boursiers togolais des programmes d’échange du département d’État a favorisé la fin du procès de 50 prisonniers.

Les plaidoiries  ont été menées pendant huit mois en 2021 au profit de 114  prisonniers indigents auprès de neuf tribunaux du Togo.  Résultat :  trente (30) détenus ont été relaxés, cinquante-et-un (51) ont connu leur sort par diverses condamnations, et 33 dossiers ont été renvoyés pour divers motifs sur lesquels les avocats continuent de travailler en faisant le suivi de ces dossiers dont ils sont attributaires.

Commentant le succès dudit projet, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique  au Togo, Eric Stromayer a   « encouragé les autorités togolaises à continuer de s’engager dans la protection des droits de l’homme ». Celle-ci passe par un système judiciaire absolument indépendant, qui rend le droit de façon équitable à tout justiciable, que ce dernier soit politique ou anonyme.

Lire aussi-En RDC, Tshisekedi promet de libérer les prisonniers politiques

Mais également par la célérité des processus judiciaires pour ne « pas maintenir des innocents en détention, et le suivi du dossier carcéral pour s’assurer de la sécurité des personnes en détention et de leur droit à un procès, quel que soit leur statut social ».

Lire aussi-Côte d’Ivoire : l’Union Africaine salue l’amnistie accordée aux prisonniers à la crise politique

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page