Politique

Togo : prolongation de 12 mois de l’état d’urgence sanitaire

L’Assemblée nationale a autorisé mardi 14 septembre la prorogation de l’état d’urgence sanitaire et du délai de la loi d’habilitation qui s’achève mercredi à minuit. Il s’agit là, de douze mois supplémentaires donnés au gouvernement  pour légiférer par ordonnances.

Par ce feu vert, le gouvernement dispose à nouveau de 365  jours pour protéger davantage les togolais, protéger leurs emplois et leurs pouvoirs d’achat.  Décrété pour la première fois  en avril 2020 par le président de la République, d’abord pour un délai de trois mois, prorogé de quarante-cinq  jours deux fois par le gouvernement, puis à l’assemblée nationale pour six mois, l’état d’urgence sanitaire a permis à l’exécutif de prendre des mesures drastiques visant à limiter la contamination et la propagation de la covid19.

Selon le gouvernement qui a  sollicité une nouvelle fois  six mois de prorogation qui a été portés à 12 mois, la demande se justifie par  la flambée des cas de maladie et de décès liés à cette pandémie.  Au  2 septembre 2021 le Togo a enregistré au total plus de 23 000 cas confirmés dont 187  décès.  « Ce qui appelle au renforcement des efforts entamés par le gouvernement de manière inclusive, forte et récurrente », souligne la première ministre, Victoire Tomégah-Dogbé.

Lire aussi-Covid 19 au Togo : fin de l’état d’urgence sanitaire le 16 août

Avant le vote, les trois groupes parlementaires ont salué la riposte gouvernementale.  « Le régime dérogatoire vise à limiter autant que possible les graves dommages socio-économiques que provoque inévitablement la situation d’urgence sanitaire contraignante », a indiqué la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Tsègan.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :