A la unePolitique

Tokoin Casablanca a une « Reine »

Depuis le 9 mars, Tokoin Casablanca  dans Lomé-Commune a un nouveau chef  après six ans  de vacance du trône. Et pour une première fois dans l’histoire du quartier, c’est une femme  qui   succède  au feu  Chef KPONVI Kodjo Domevenu I. Désignée  et reconnue  par l’Autorité compétente,   la Reine Mama Essi KPONVI II  intronisée  dans  une euphorie générale   compte avec l’aide de Dieu œuvrer pour le développement de ce   quartier de la capitale Togolaise qui a le même nom qu’une ville du Maroc.

La nouvelle Reine,  fervente chrétienne espère être une source d’inspiration pour  les  jeunes filles de son quartier.  Comme une mère, elle   veut  rassembler autour d’elle  les fils et filles du quartier et œuvrer ensemble pour le décollage de  Tokoin Casablanca.

« Je succède à mon feu père KPONVI Kodjo Domevenu I qui n’est plus y  a  six ans de cela, aujourd’hui je le remplace  valablement pour défendre l’intérêt de la population qu’on m’a confié », nous a-t-elle confié  dimanche, précisant qu’elle est la première femme  à   être intronisée  « Reine » de   Tokoin Casablanca.

Pour  Mama KPONVI II,  son choix est une question  de destin. Elle raconte : « Tout  a commencé par ce que mon feu papa avait dit avant sa mort.  Malheureusement le  fils  qui devrait lui succéder réside à l’extérieur et  donc ne  pouvait pas exercer  une telle fonction. D’autres fils ont été choisis mais ils ont désisté.   Les réflexions se sont poursuivies  et un jour  le choix est porté sur ma modeste personne ».

« Un jour on me faisait savoir que, comme  c’est moi qui essaie de rassembler la famille autour   de certains sujets, et au regard de mes  capacités et expériences,  je  dispose de toutes  les qualités   pour occuper ce poste et remplacer   notre feu papa. A la suite de l’annonce,  j’ai   informé  mon père spirituel  pour  savoir si cela est compatible avec ma foi chrétienne et qu’il puisse  demander à Dieu si c’est vraiment mon destin et c’est ainsi, qu’après  quelques mois d’intenses prières,  la réponse m’était parvenue que les anges m’acclamaient au Ciel (…) donc positif. C’est ainsi que j’ai accepté », a-t-elle ajouté.

 Chantiers

La nouvelle reine veut marquer son règne qu’elle place sous la  grâce divine.  « J’exercerai   cette fonction avec l’aide de Dieu,    je l’exercerai jusqu’au jour où le bon Dieu  décidera   que ça s’arrête-là. Pendant mon règne, je veillerai à l’union  au sein de  la population de mon quartier et œuvrer   au quotidien pour  ramener la paix là où il y a la division »,   souligne-t-elle.

Sur  un autre chantier,  la salubrité,   la reine KPONVI II   entend œuvrer avec   le comité de développement du quartier pour faire de Tokoin Casablanca, l’un des plus propres de Lomé.

« Déjà samedi 16 mars, j’ai rassemblé   et entretenu le peuple que Dieu m’a confié  dans une école primaire en face de la maison  royale sur le  civisme, la citoyenneté, les valeurs d’un bon citoyen et   aussi sur la salubrité dans le quartier », confie-t-elle à notre rédaction.

A l’endroit des filles, la reine  a aussi des actions.

En vers les jeunes filles, « je compte les   réunir périodiquement   et leur prodiguer d’utiles conseils,   aider celles  qui sont sur de mauvais   chemins à se reconvertir,   orienter celles qui sont à la recherche d’emploi vers les programmes et mécanismes de financement mis en place par le gouvernement  afin de leur permettre d’être le porte flambeau du pays »

 Relations avec les autres chefs

Cordiales, « je peux dire », s’exclame  Mama Essi KPONVI II.  Juste après son  intronisation,   elle a  participé  avec d’autres chefs   de Lomé à une formation  au foyer  des jeunes à Amadahome (banlieue Nord ouest de Lomé). « Lors de cette rencontre, je ne m’étais pas présentée mais   j’étais  très bien accueillie, tous les regards étaient fixés sur moi et même j’ai eu à intervenir  et  tout le monde  y compris le préfet  a apprécié ma doléance formulée lors de mon intervention », a-t-elle  circonstancié.

Pour  la reine Essi KPONVI II, la fonction n’est pas  difficile  et le navire ne chavira pas. «   Difficile ? Non, ce n’est pas difficile, dans la mesure où Dieu est dedans, le navire ne va pas chavirer », répond-t-elle.

La première Reine de quartier établie à Lomé,  est une femme de foyer accomplie et mère de deux garçons.

En vie professionnelle, en dehors de ses propres activités de décoration et divers, madame Essi KPONVI  Epse Nouworsu, Reine de Tokoin Casablanca   est Assistante de Direction  dans un Cabinet d’Optique de la place.

Pour la petite histoire,  Casablanca tire son origine d’une « Case blanche » construite  par les premiers occupants des lieux pour  décourager   les voleurs dans le quartier. Il est situé sur le route de Kpalimé juste après l’hôpital Sylvanus Olympio.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page