Santé

CEDEAO : Concertation à Lomé des communicateurs sur les risques sanitaires

Lomé accueille depuis lundi 21 novembre 2022, une session régionale des chargés de la communication des  risques et engagement communautaire (CREC) de l’espace CEDEAO. Une occasion pour apprécier le niveau d’avancement des activités afin de redynamiser les actions  du réseau.

Dans une région rythmée par les crises sanitaires comme Ebola, covid-19, la communication sur les risques sanitaires reste la pierre angulaire des actions à engager par les pouvoirs publics en cas d’urgences. Elle permet de susciter les bonnes pratiques auprès du personnel de la santé, mais aussi au sein de la communauté.

Mais la pratique fait appel à des combinaisons de stratégies et tactiques qui sont partagées au sein du réseau sous-régional des chargés de communication des risques et engagement communication. Réuni donc à Lomé, le regroupement fera le point des actions menées par chaque membre dans  son pays pendant les urgences, afin de partager les bonnes pratiques et de définir de nouvelles approches face aux crises sanitaires qui surviennent dont la récente est la covid-19.

« Il est impératif de continuer à tirer les leçons des événements passés et d’améliorer la préparation à travers des initiatives innovantes de CREC. C’est la raison d’être de cette rencontre initiée par le Centre Régional de Surveillance et de Contrôle des Maladies de la CEDEAO, assorti de son plan stratégique régional 2019-2023 sur la communication des risques », a rappelé Akakpo Midamegbé, Directeur de Cabinet du ministère de la santé, représentant le ministre dans son discours d’ouverture.

Lire aussi-Togo : le ministère de la santé se dote d’un plan  de  communication sur les risques sanitaires

Enfin, assurent les experts, la communication sur les risques permet de prendre en compte tous les paramètres d’une crise sanitaire pour minimiser les effets et les impacts.

Elle favorise la coordination et l’harmonisation des actions à tous les niveaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page