A la uneSanté

Coronavirus au Togo : Faure Gnassingbé et le personnel soignant s’engagent dans la riposte

Lundi 23 mars, Faure Gnassingbé, président du comité de crise sur le Coronavirus a rencontré les différents ordres de professionnels de  la santé du Togo sur la conduite à tenir pour endiguer la propagation du Covid19 au Togo. 20 cas dont 19 actifs sont enregistrés du moins à la date du 24 mars.

L’épidémie du coronavirus  continue de faire ravage dans le monde et le Togo est  aussi touché depuis le 6 mars. Face à l’urgence, le chef de l’Etat togolais a pris des mesures et préside personnellement le comité de crise mis en place. Fidèle à son principe, des actes à la place des paroles, le président Gnassingbé s’active à mettre en branle tout le dispositif sanitaire du pays pour assurer une prise en charge adéquate aux malades dans un climat sécurisé pour le personnel soignant.

En début de semaine, le Chef de l’Etat a échangé avec une délégation de soignant conduite par Pr Watéba Ihou Majesté, responsable de l’unité opérationnelle de prise en charge des malades de l’infection du virus de coronavirus sur les dispositifs à renforcer pour rendre la lutte plus efficace contre cette maladie au Togo.   « Nous avons donc évoqué des problèmes urgents notamment, la disponibilité ou l’éventuelle rupture d’intrants consommables que sont les équipements de protection individuelles, éléments essentiels dans les soins et aides qu’on peut apporter aux personnes infectées », a déclaré le chef de la délégation.  Ceci, pour se mettre à l’abri d’une éventuelle surprise désagréable liée à la rupture de stock de matériel d’intervention.

Lire aussi Au Togo, la chloroquine est retirée du circuit formel temporairement

« Au rang des discussions également, il est ressorti clairement que notre pays doit aussi s’apprêter sur le plan médicamenteux pour se doter de moyen pouvant nous aider à réussir cette lutte », a précisé Pr Watéba Ihou.

Expérimenter l’utilisation de l’hydroxy-chloroquine

Même si  les débats autour de son usage passionne  et  oppose certains professionnels de la santé et des scientifiques à des gouvernements, spécialement en France, les résultats positifs  parvenus  suite à son usage sur des malades au Covid19 rassurent. Ainsi, le professeur Ihou a  souhaité une expérimentation au Togo afin de « parvenir » plus rapidement à des résultats. Les Etats-Unis  sont en voie d’autoriser son inscription pour la prise en charge des malades.

Lire aussi  COVID-19 : Eric Stromayer, ambassadeur des USA au Togo appelle au respect des règles d’hygiène

Protocole thérapeutique claire

A l’issue des échanges, le président togolais souhaite désormais avoir un protocole de traitement clair à mettre en place. Ainsi, il a été demandé  « de lui soumettre un protocole thérapeutique afférent ».  Dimanche 22 mars, Gnassingbé a appelé les togolais à respecter les mesures préventives édictées par le gouvernement.  « Le monde est actuellement confronté à la pandémie du Coronavirus, et notre pays le Togo n’en est malheureusement pas épargné. Le Gouvernement a recensé, à ce jour 16 cas testés positifs au Covid-19 », avait écrit Faure Gnassingbé.

Lire aussi  Coronavirus : Les masques et équipements de protection de Jack Ma arrivés à Lomé

En dehors des mesures préventives élémentaires, comme le lavage des mains, le gouvernement a fermé les frontières aériennes et terrestres ainsi que des écoles et églises.  Le CHR Lomé-Commune a été dégagé pour la prise en charge des malades et l’ex hôtel Ibis pour la mise en quarantaine.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :