Santé

L’inactivité physique a un coût élevé pour la santé, prévient l’OMS

Près de 500 millions de personnes développeront des maladies cardiaques, de l’obésité, du diabète ou d’autres maladies non transmissibles (MNT) attribuables à l’inactivité physique, entre 2020 et 2030, ce qui coûtera 27 milliards de dollars par an, si les gouvernements ne prennent pas des mesures urgentes pour encourager plus d’activité physique chez les leurs populations.

Le rapport sur la situation mondiale de l’activité physique 2022, publié mercredi par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), évalue dans quelle mesure les gouvernements mettent en œuvre les recommandations visant à accroître l’activité physique à tous les âges et à toutes les capacités.

Lire aussi-Togo : Feu vert pour la reprise des activités sportives

Des progrès lents

Les données de 194 pays montrent que, dans l’ensemble, les progrès sont lents et que les pays doivent accélérer l’élaboration et la mise en œuvre de politiques pour augmenter les niveaux d’activité physique et ainsi prévenir les maladies et réduire la charge pesant sur des systèmes de santé déjà débordés.

• Moins de 50% des pays ont une politique nationale d’activité physique, dont moins de 40% sont opérationnelles

• Seuls 30% des pays disposent de directives nationales en matière d’activité physique pour tous les groupes d’âge

• Alors que presque tous les pays font état d’un système de surveillance de l’activité physique chez les adultes, 75% des pays surveillent l’activité physique chez les adolescents et moins de 30% surveillent l’activité physique chez les enfants de moins de 5 ans.

• Dans les domaines politiques susceptibles d’encourager les transports actifs et durables, seulement un peu plus de 40% des pays disposent de normes de conception des routes qui rendent la marche et le vélo plus sûrs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page