Santé

L’usage abusif des antibiotiques représente un vrai danger pour les patients

D’après les experts, l’usage abusif ou inapproprié des antibiotiques constitue un vrai danger. De fait, il est recommandé tout usage sur prescription médicale.

Interrogé sur la question par l’Agence togolaise de presse, le responsable de la « Pharmacie Nouvelle » à Sokodé, Dr Akala Aliki souligne que l’utilisation rationnelle d’un antibiotique passe après un examen de laboratoire

D’après Dr Akala, l’antibiotique, c’est un médicament qui combat une autre vie et cette vie, ce sont des germes, des batteries. Normalement, dit-il, « ces antibiotiques ne doivent pas être utilisés abusivement. Ces produits doivent être prescrits et avec la prescription il y aura une durée de traitement et cette durée c’est le médecin ou le prescripteur qui la détermine. Le malade ne doit pas relâcher en prenant, c’est-à-dire, quand on lui dit sept jours, il doit prendre le médicament durant les sept jours de manière consécutive. Il ne doit pas arrêter ».

Malheureusement, poursuit-il, « des gens prennent ces médicaments un peu partout, au marché, dans la rue et ils nous créent des problèmes de santé publique et ces problèmes sont des résistances, parce que les germes se mutent et deviennent plus résistants aux antibiotiques ».

Selon le docteur pharmacien, cette résistance peut même conduire à la mort. « Si on ne prend pas l’habitude d’aller vers les spécialistes, ça peut entrainer la mort puisque si le germe est résistant et que le patient ne va pas à l’hôpital, il prend des médicaments auxquels les germes sont déjà résistants. Ce qui ne pourra pas aller et cela peut conduire à la mort », prévient-il.

Lire aussi-Togo : des étudiants sensibilisés à la résistance aux antibiotiques

Se faire consulter en cas de maladie

Pour Dr Akala, l’utilisation rationnelle d’un antibiotique passe après un examen de laboratoire. Il suggère à tout malade d’aller « systématiquement » à l’hôpital ou vers un spécialiste ou un agent de santé qui maîtrise mieux le domaine pour recevoir des conseils ou se faire prescrire un médicament. Il ajoute que dans les pharmacies, tout malade peut bénéficier des conseils.

Cependant, d’après lui, il peut arriver au pharmacien de vendre des médicaments sans ordonnance. « Dans le cas où ce sont des produits prescrits et que le malade aurait pris une partie et qu’il n’a pas pu prendre l’autre partie, si on le sait on peut lui donner. Mais dans le cas contraire, nous refusons, il faut une ordonnance », a-t-il précisé.

Lire aussi-Efficacité des antibiotiques : les pharmaciens Togolais veulent être à l’avant-garde de la lutte contre l’antibiorésistance

Au dire des experts africains, l’Afrique subsaharienne connait une augmentation de nombre de bactéries résistantes. Ce qui constitue un danger pour la santé publique.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :