Santé

Togo : plus de 600 millions injectés par des partenaires dans 8 hôpitaux contractualisés

La gestion orthodoxe des structures sanitaires publiques placées sous gestion contractuelle redonne confiance aux partenaires techniques et financiers du Togo. En moins de cinq ans,  huit hôpitaux publics évoluant sur ce régime ont bénéficié d’un peu plus de 600 millions de F Cfa de matériels d’équipements ou de réhabilitation. 

Ce retour de financement des hôpitaux publics par des partenaires se justifie par les résultats enregistrés par les huit formations sanitaires contractualisées. Il s’agit, entre autres de l’augmentation des consultations à 28%, des hospitalisations à 55%, de la chirurgie à 49%, du laboratoire à 90%, de la maternité à 25% et de la pharmacie à 75%. Des performances qui sont étroitement liées aux différents actes posés caractérisant chaque domaine.

Ainsi, souligne le ministère de la santé, les « résultats motivent les partenaires qui visitent les entités contractuelles à augmenter leur apport ». « A ce jour, il y a plus de 600 millions de FCFA de matériels d’équipements ou de réhabilitation qui ont été injectés dans les huit formations sanitaires soumis à la visite des partenaires lors de leur passage au Togo » indique le département.

Schématiquement, ce qui est payé au contractant représente seulement 6% du budget de fonctionnement alloué aux formations sanitaires et ce qu’il reçoit représente aujourd’hui moins de 20% de l’écart du chiffre d’affaires enregistré. Cet écart permet, de payer les dettes relatives aux salaires et aux primes des agents.

Lire aussi-Togo : La contractualisation, un mécanisme de gestion efficiente des hôpitaux

Sur le budget du CHR d’Atakpamé par exemple, « il y avait aussi 46 millions de FCFA de découvert qui ont été épongés durant les six premiers mois de la contractualisation. La même chose est observée dans presque tous les hôpitaux soumis à la contractualisation », affirme le ministre de la santé, Professeur Mijiyawa.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :