Social

SOS Villages d’Enfants : Première visite de Dereje Wordofa au Togo

Le président de SOS villages d’Enfants  international Dereje Wordofa effectue du 13 au 15 octobre 2022 au Togo, une première visite de travail depuis sa prise de fonction en juin 2021. Sur le terrain, il constate les différentes réalisations des programmes et projets implantés par SOS Villages d’Enfants à Lomé et dans le canton de Djagble (préfecture de Zio).

La descente de terrain est une occasion pour lui, de visualiser de plus près les activités et l’impact de SOS Villages d’Enfants au Togo, d’échanger avec les participants aux programmes et les équipes, et de comprendre les opportunités et potentiels pour SOS Villages d’Enfants dans l’accomplissement de sa mission.

« À Lomé pour visiter⁩ les progrès réalisés au cours des 43 dernières années et les défis et succès récents de SOS villages d’enfants Togo. Engagé avec des jeunes qui ont terminé un atelier de deux jours sur youth l’emploi et l’entrepreneuriat en Togo J’ai apprécié mes interactions avec les enfants, les mères et les autres professionnels de la santé » affirme-t-il sur son compte Twitter.

Encore des défis à relever

Bien que le Togo ait pris des mesures importantes en matière de protection de l’enfance, des milliers d’enfants continuent à être confrontés à de grandes difficultés dans leur vie quotidienne :difficultés d’accès aux services de base, 24,8% des femmes de 20 à 24 ans étaient mariées avant leurs 18 ans),19,1% des enfants sont privés du soutien de leur parents, de manière définitive, partielle ou intégrale et le nombre d’enfants ayant perdu un ou deux parents (toutes causes confondues) était estimé à 360 000 en 2018.

Lire aussi-Le groupe Ecobank porte assistance aux enfants

Un certain nombre de facteurs renforcent la vulnérabilité des enfants dans des communautés. Il s’agit entre autres de : la pauvreté (19,23%), la perte des parents (18,56%), les besoins non satisfaits (17,53%), le divorce/la séparation des parents (16,32%), les crises familiales (13,92%), le manque d’affection (11,34%).

La Rédaction

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page