Société

Lutte contre l’extrémisme violent : Formation des membres du CLPLEV

Les membres des Comités locaux de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent (CLPLEV) des régions Centrale, de la Kara et des Savanes ont été formés les 30 novembre et 1er décembre 2022  sur les fondamentaux de l’extrémisme violent.

Les rencontres ont été organisées au niveau cantonal et préfectoral par le bureau national du Comité interministériel avec le soutien financier de l’ambassade des Etats Unis d’Amérique au Togo.

Dans toutes les localités, les participants ont été informés des différentes mesures prises par le gouvernement pour prévenir et lutter contre l’extrémisme violent dans le pays.

Ils ont aussi été outillés, entre autres, sur les méthodes de collecte des informations dans le cadre de l’alerte précoce axée sur la prévention ; les généralités du phénomène ; l’état des lieux de la menace terroriste au Togo ; les modes opératoires et les conséquences de l’extrémisme violent.

    Dans les préfectures de Doufelgou, Kozah, Dankpen et Bassar, les ateliers ont été organisés en collaboration avec l’ONG « TI-MONDO ».

Lure aussi-Extrémisme violent au Togo : les conducteurs de taxis motos veulent jouer leur partition

Les autorités locales ont fait comprendre à leurs auditoires qu’il est important de mettre l’accent sur la nécessité de renforcer la coopération entre tous les acteurs et d’amener les membres des comités locaux à bien gérer les dialogues communautaires afin de lutter efficacement contre les nouveaux défis sécuritaires.

De ce fait, les acteurs sociaux et les populations à la base ont été tous invités à comprendre les problématiques et à s’impliquer davantage aux côtés des autorités gouvernementales dans l’éradication du phénomène.

Avec ATOP

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :