Couverture médiatique : La HAAC se prépare pour les locales

0

Les membres de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) sont depuis lundi à Notsè (96km de Lomé) en atelier résidentiel d’adoption des principaux textes réglementaires devant régir la couverture médiatique des prochaines élections locales. Ces assises qui se tiennent quelques jours après la convocation du corps électoral pour le 30 juin prochain, permettront de passer en revue un certain nombre de textes pour une gestion efficiente et efficace de ces élections sensibles, nouvelles et spécifiques.

Ces élections locales se tiennent 32 ans après celles de 1987, donc avant la création de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC).
En raison de ce caractère nouveau et spécifique (élections de proximité), l’instance de régulation des médias a jugé nécessaire, en dehors des textes traditionnels régissant la couverture médiatique, d’élaborer d’autres pour associer les radios communautaires, afin de donner chances égales à tous les candidats, en permettant à ceux de l’intérieur de passer leurs messages de campagne.
Pendant trois jours, les membres de la HAAC vont examiner le projet de décision portant respect par les médias privés des principes de pluralisme et d’équilibre de l’information pendant la campagne pour les élections locales. Ils vont aussi examiner le projet d’arrêté fixant les conditions de production, de programmation, de diffusion des émissions et publications des informations relatives à la campagne électorale sur les médias officiels, le projet de décision portant autorisation des radios privées à participer à la campagne ainsi que celui fixant les conditions de production, programmation et diffusion des émissions relatives à la campagne sur ces radios privées désignées à cet effet. Ils auront aussi à passer en revue le projet du code de bonne conduite du journaliste pendant les élections locales, le projet de recommandation relative aux élections locales, le projet de décision fixant les dates et ordre de passage des messages des listes des candidats aussi bien des partis politiques que des indépendants aux élections locales. En outre, les membres de la HAAC s’attelleront à actualiser le chronogramme de leurs activités durant ce processus crucial et à revoir le budget de ces élections.
« Pour permettre aux candidats de l’intérieur de recourir aux médias de proximité, il leur faut des textes, surtout que ces radios sont de type communautaire et conformément à leur cahier de charge, ne sont pas habileté à faire la politique et de facto, à couvrir la campagne. Or, il se fait que nous allons maintenant avoir besoin de leur service. Il va donc falloir que nous prenions un texte pour d’abord les autoriser officiellement à couvrir la campagne et, ensuite, élaborer un autre texte spécifique pour leur expliquer les obligations qui sont les leurs : l’équilibre de l’information, le pluralisme, l’impartialité, la neutralité, etc. Il faudra aussi mettre à leur disposition les moyens. Pour ce faire, il faut un contrat qui va déterminer les conditions dans lesquelles elles vont couvrir cette campagne ainsi que les obligations de la HAAC », a expliqué M. Kasséré Pierre Sabi, président de la commission ad-hoc des élections.
La HAAC, depuis sa création n’ayant jamais eu à faire à des élections locales, son président, M. Pitalounani Télou, a convié ses collègues à faire preuve d’ingéniosité et d’initiative pour proposer des textes à la hauteur des attentes du peuple togolais. Il a dit savoir compter sur leur disponibilité pour une analyse minutieuse de ces questions, afin que les élections locales du 30 juin 2019 soient libres, transparentes, équitables, démocratiques et paisibles.
Pour le préfet de Haho, M. Awo Tchangani , la presse joue un rôle important dans la réussite de tout processus électoral. C’est pourquoi il s’est réjoui de cette initiative permettant aux journalistes de jouer leur partition dans ce processus important de parachèvement de la démocratie locale dans la paix. Le préfet Tchangani a félicité la HAAC pour l’encadrement responsable de la presse dont elle fait montre à chaque occasion.

Avec Togo Presse

Laisser un commentaire