A la une

Une brouille diplomatique entre Lomé et Accra dites-vous?

(24hinfo)- Depuis hier, c’est l’information qui enflamme la toile. Selon Jean-Pierre Fabre, le leader de l’ANC, intervenant sur une radio privée de Lomé, les autorités togolaises ont refusé à un avion Ghanéen d’atterrir à l’aéroport de Lomé pour évacuer l’opposant Nicodème Habia, en grève de la faim depuis 14 jours.

Ce mardi, sur la même radio, le ministre de la sécurité, le Général Yark Damehane a confirmé l’atterrissage de l’avion médicalisé sauf que l’évacuation n’a pas été autorisée. Et pour cause explique le ministre, ‘les autorités togolaises n’ont pas encore donné suite au courrier envoyer par Accra’ avant qu’il n’envoie à Lomé un appareil militaire.

De ce fait, le général qualifie la démarche de non amicale.

‘L’avion a bien atterri mais il ne pouvait pas le prendre (Nicodème Habia, ndlr) parce qu’on ne savait pas sa mission. Je dis bien, le ministre Ghanéen a posé le problème, on devrait lui revenir il n’a pas attendu pour envoyer l’avion. Ce n’est pas amical, quant on est des amis, lorsque vous posez un problème attendez la réponse avant’, précise le Gl Damehane qui n’a pas apprécié la procédure adoptée. ‘Il (le ministre du Ghana ) a fait la demande d’évacuation à qui ?. Vous pensez normal le Togo envoyer un avion dans une ville du Ghana chercher un malade sans que les autorités ghanéennes ne donnent leurs avis. ? Je ne crois pas. Le ministre même après s’est excusé parce que le comportement n’était pas amical’.

Face à cette réaction du ministre de la sécurité, des agitateurs font état d’une brouille entre Lomé et Accra. ‘Faux’ nous répond une source de Lomé.

A propos de la facilitation poursuit notre source, elle continuera et s’il devrait advenir que l’un des facilitateurs désiste, c’est à la Cédéao de s’adresser car c’est cette organisation qui est leur mandataire

Pour cela, assure -t-on, il s’agit d’une incompréhension vite réglée qui ne pourra donner lieu à une brouille diplomatique entre les deux pays.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page