A la uneCoopération

Robert Dussey : ‘le partenariat ACP-UE est une réalisation unique et précieuse ‘

(24hinfo)-Ce vendredi 28 septembre, l’Union européenne (UE) et 79 pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) ont entamé les négociations sur l’avenir de leur coopération après 2020.

L’ambition est de transformer le partenariat actuel en un cadre politique moderne axé sur la réalisation des objectifs de développement durable. .

Les pays de l’UE et des pays ACP représentent plus de la moitié des pays membres des Nations Unies et réunissent plus de 1,5 milliard de personnes. Le partenariat actuel, régi par l’accord de Cotonou, constitue l’un des cadres de coopération les plus anciens et les plus complets en matière de coopération entre l’UE et les pays en développement. L’accord actuel expire en 2020.

Pour marquer l’ouverture du premier cycle de négociations politiques à New York, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, le négociateur en chef de l’UE, le commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, Neven Mimica, a déclaré: «Le partenariat entre l’UE et les pays en développement en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique, constitue un atout pour l’UE et le multilatéralisme en général.

La révision de l’accord existant constitue une excellente occasion d’approfondir davantage le partenariat et de le moderniser en réponse aux développements mondiaux tels que le Programme 2030 des Nations Unies ou l’Accord de Paris sur les changements climatiques.  »

À son tour, le professeur Robert Dussey, ministre des affaires étrangères et de la coopération du Togo et négociateur en chef du groupe des États ACP, a rappelé que: «Le lien entre le groupe ACP et l’UE a été établi en 1975 dans le premier article de l’accord de Georgetown. l’Acte constitutif du groupe ACP ».

Il a souligné que: «le partenariat ACP-UE est une réalisation unique et précieuse qui a renforcé les liens entre les peuples et les pays ACP et de l’UE au cours des 45 dernières années de son existence. L’ouverture des négociations aujourd’hui annonce la continuité de la confiance des parties à ce partenariat ».

Le partenariat vise une coopération politique plus étroite sur la scène mondiale pour relever les grands défis mondiaux, en vue de devenir un exemple éclatant de multilatéralisme en tant que pierre angulaire d’un ordre mondial fondé sur des règles.

Concrètement, cela impliquera notamment de travailler conjointement à la réalisation des objectifs de développement durable. Il guidera également les efforts conjoints des pays partenaires pour relever des défis urgents tels que le changement climatique, la migration et la paix et la sécurité.

Pour avoir l’impact souhaité, le futur partenariat s’adaptera aux nouvelles réalités de l’Union européenne, de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, en tenant compte des spécificités géographiques. Le futur partenariat visera à faciliter la création d’alliances dans les forums mondiaux et à traiter des questions essentielles dont les générations actuelles et futures pourront bénéficier.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page