Culture

Togo: Asaal initie la « Reine des sciences et technologies »

La fondation Asaal dirigée par la députée Abira Bonfoh encourage les jeunes à s’intéresser davantage aux matières scientifiques à travers un concours dénommé la « Reine des sciences et technologies ». Elle est réservée aux élèves ayant réussi au BEPC avec une bonne moyenne.

Ledit concours vise à inciter les jeunes filles élèves à avoir confiance en elles, à cultiver l’esprit de compétition et à s’intéresser surtout aux disciplines scientifiques et combler l’écart entre les hommes et les femmes dans les matières liées aux calculs.

Qui peuvent y prendre part ?

Selon les organisateurs, les conditions d’éligibilité sont : être de sexe féminin et de nationalité togolaise, avoir obtenu son BEPC pendant l’année académique 2021-2022, avoir obtenu une moyenne supérieure ou égale à 15/20 dans les matières scientifiques et technologiques au BEPC et en classe, être âgé de moins de 17 ans avant le concours et s’inscrire sur www.fondationasaal.com du 12 août au 30 sept.

Après la phase des inscriptions gratuites, il y a une présélection des candidates. Suivra ensuite celle d’interview et de classement. Plusieurs prix sont dans la cagnotte.

Soulignons que depuis sa création en 2014, la Fondation Asaal s’est donnée une mission prioritaire de proximité. Celle d’être plus proche des populations. Asaal (qui signifie « douceur » en langue Touareg) ambitionne donc de venir en aide aux plus démunis en apportant un soutien adéquat dans les domaines prioritaires tels que la santé, l’éducation, l’eau et l’énergie. Et les cibles privilégiées sont les femmes, les jeunes filles et les enfants.

La fondation Asaal est l’émanation du groupe Asaal International (SA) dont Mme Abira BONFOH est la Présidente-Directrice Générale.
Elle est entourée de plusieurs collaborateurs à travers le monde qui œuvrent inlassablement pour l’atteinte des objectifs et missions de la Fondation.

Au plan national, la Fondation bénéficie de l’appui des autorités locales en l’occurrence le chef de l’Etat togolais au premier plan et les cadres de la préfecture de Grand Bassar.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page