A la uneCulture

Togo : le Syndicat des artistes, interprètes… s’en remet [toujours] au Chef de l’Etat

Le Syndicat des Artistes, Interprètes et Auteurs Compositeurs du Togo (SARIAC-TOGO) maintient son appel SOS envers le chef de l’Etat en cette période de crise sanitaire et demande une reformulation du projet d’activité alternative proposé par le ministre de tutelle qui l’a d’ailleurs suspendu.

La rencontre du jeudi 25 juin entre les acteurs culturels et le ministre de la culture Kossivi Egbetonyo n’a pas permis d’aplanir toutes les divergences nées du projet de reconversion qu’il propose aux acteurs cultures togolais comme mesure d’accompagnement. Selon le compte rendu publié par les organisations participantes,  l’objectif de la réunion qui est une audience sollicitée vise la présentation d’excuses de la secrétaire Générale du SARIAC-TOGO au ministre  de la culture suite aux attaques et critiques dont il fait l’objet, la présentation des résultats d’une enquête des impacts de covid-19 sur le secteur et la présentation des produits du fonds national de la finance inclusive.

« Les gens ont abusé de notre nom et ont écrit cet article de presse. Si vous vous fâchez et vous nous lâchez, qu’allons-nous devenir ? », a  déclaré Rosemonde Assogba,  porte-parole des artistes lors de l’assise, selon  le site du ministère de la culture.  Sur le projet de « reconversion », un compte rendu conjointement  publié par les organisations indique que  les responsables demandent au ministère « d’étudier la possibilité d’assister d’abord les acteurs culturels qui sont dans un état comateux depuis mars 2020 jusqu’à ce jour (…)  et souhaité la mise en place d’un fonds de relance des activités culturelles ».

Lire aussi-Reconversion : « une dévalorisation des œuvres des acteurs culturels togolais », selon Almok

Malgré les échanges pourtant cordiaux, selon certains artistes contactés par notre rédaction, les divergences de point de vue demeurent. De fait que les artistes maintiennent leur appel SOS lancé envers le chef de l’Etat Togolais, Faure Gnaassingbé pour une assistance directe.

« Le SARIAC-TOGO maintient ses positions exprimées dans le communiqué rendu public le 19 juin 2020 et espère que le Président de la République conformément à sa déclaration faite le 1er avril 2020 promettant d’apporter une aide en guise d’accompagnement à toutes les couches vulnérables, fera un geste à l’endroit des acteurs culturels en détresse pour cause de la Covid-19 », indique une mise au point signée de Laurence MONTCHO, SG du SARIAC-Togo. 

Lire aussi-#ReconversionChallenge : Le hashtag qui s’amuse de la proposition aux acteurs culturels

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :