Economie

BOAD : réflexion sur la contribution des Etats de l’UEMOA au capital

Le projet d’augmentation de capital de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) est au centre d’une réunion tripartite, démarrée le jeudi 28 juillet à Lomé, pour débattre de la contribution des huit Etats de l’espace. Cette rencontre regroupe des représentants de la banque ouest africaine, de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) et des huit Etats de la zone UEMOA.

Sur deux jours, les experts de ces différentes institutions vont discuter du projet d’augmentation sur fonds propres de la BOAD et du cadre d’intervention de la BADEA. L’intervention des Etats membres, des réflexions sur le schéma de l’opération, des partages d’expériences sur les diligences à mener pour une entrée en vigueur rapide des accords de prêts ainsi que le chronogramme de mise en œuvre sont, entre autres, thématiques à débattre.

Une opération d’augmentation en deux volets

Cette opération d’augmentation s’effectuera en deux volets, a précisé le chef économiste de la banque, Alain Tchibozo. « Un premier volet de 900 millions de dollars sera souscrit entre les actionnaires de catégorie A, (les Etats) et les actionnaires de catégorie B, (les non régionaux). Une 2e partie de 600 millions de dollars sera souscrit sous forme de dette hybride », a expliqué M. Tchibozo.  Sur les 900 millions de dollars, il est attendu des Etats, 400 millions de dollars, soit 50 millions par Etat. Cette rencontre, souligne-t-il, vise à débattre des contributions des Etats en l’occurrence des contraintes pour que ces apports pèsent le moins possible sur les budgets des Etats.

1 milliard d’euros à injecter dans les économies

Le nouveau plan stratégique 2021-2025 de la banque dénommé (Djoliba) ambitionne injecter chaque année, 1 milliard d’euros dans les économies, sous forme de financements nouveaux dans cinq secteurs notamment l’agroalimentaire, l’énergie, les infrastructures, le logement et la santé/éducation. La BOAD finance un quart de ses projets sur fonds propres et le déploiement de Djoliba requiert d’augmenter le capital de 1,5 milliard d’euros, a indiqué le représentant du président de la banque, Djibom Lossou Galé. Pour lui, ce rassemblement revêt une importance pour la banque et les Etats membres qui sont invités à boucler rapidement cette opération d’augmentation avant le conseil d’administration de la banque en septembre prochain.

Lire aussi-BOAD : ce qu’il faut retenir des 180 jours de présidence de Serge Ekué

Djibom a rappelé que depuis 49 ans, la BOAD soutient les efforts de développement et d’intégration des Etats membres de l’UEMOA. Dans ce dynamisme, dit-il, les pays font face à des défis majeurs rendant difficile la vie des populations notamment le choc démographique, l’insécurité alimentaire, le sous-équipement chronique en santé, l’éducation, le logement et les infrastructures.

ATop

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page