Economie

C’est parti pour le 1er forum économique Togo-Tunisie à Lomé

Le 1er forum économique Togo-Tunisie a ouvert ses portes le mardi 13 septembre à Lomé. Initié par le ministère de la Promotion de l’Investissement et de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), il vise à renforcer les relations économiques entre le Togo et la Tunisie et, à terme, déboucher sur des opportunités d’affaires et d’investissement au Togo à travers la prospection du marché tunisien dont certains sont déjà présents sur le marché togolais.

Le forum a été une occasion pour les opérateurs économiques des deux pays d’échanger sur le climat des affaires, le cadre incitatif et les opportunités d’investissement. Des rencontres B2B entre les entreprises des deux pays ont aussi meublé les assises.

Ce forum économique Togo-Tunisie se tient dans le cadre de la mission économique de prospection économique multisectorielle tunisienne au Togo. Ce forum a pu être concrétisé à cause de la position géographique stratégique du Togo et de ses atouts naturels qui lui permettent de desservir l’ensemble de la sous-région, de multiples opportunités d’investissement, aussi l’amélioration du climat des affaires avec de multiples réformes économiques déjà réalisées et celles en cours. A ce jour, le Togo dispose un cadre fiscal et douanier incitatif avec diverses législations qui sont très favorables à l’investissement tant national qu’étranger.

Le représentant de la ministre de la Promotion de l’Investissement, Atsouvi Sikpa a indiqué que cette rencontre est un volet de la mission d’attraction des investissements étrangers et de promotion de la « destination Togo » confiée au ministère de la Promotion de l’Investissement et constitue un rendez-vous exceptionnel pour construire des partenariats d’affaires durables entre hommes d’affaires togolais et tunisiens. « Notre pays, au-delà de vous garantir un climat des affaires en constante amélioration, vous offre une situation géographique stratégique qui vous donne un accès aux marchés de la sous-région et un accès facile aux pays de l’hinterland » a ajouté M. Sikpa.

Le président de TABC (Tunisia – Africa Business Council), Anis Jaziri a relevé que la vision de leur institution est d’être un acteur de développement et de coopération Sud-Sud. « Cette 1ère mission mettra la base une collaboration fructueuse entre la CCIT pour pousser les investisseurs tunisiens à s’installer au Togo afin que Lomé soit une plateforme commerciale pour l’Afrique de l’Ouest ». a dit  Jaziri. Il a promis mettre leur expertise de haut niveau acquis auprès des pays occidentaux pour le développement harmonieux du Togo.

Lire aussi-Togo : quarantaine de 72 h pour tout passager venant du Brésil, de la Tunisie…

La directrice générale de la délégation spéciale consulaire de la CCIT, Karine Adotevi Edoh a rappelé que le Togo a l’ambition de renforcer son attractivité auprès des investisseurs et le ministère de la Promotion de l’Investissement joue son rôle en accompagnant le secteur privé à mobiliser plus de ressources en vue de l’atteinte des objectifs gouvernementaux. « Nous sommes convaincus qu’ils trouveront de bons répondants nationaux pour engranger de nouveaux partenariats et favoriser ainsi le développement des relations économiques entre nos deux pays », a renchéri la directrice.

Pour elle,  dans le nouvel environnement économique mondial où la globalisation est une réalité, les entreprises qui ne s’ouvrent pas à l’international risquent de disparaître. Il est devenu donc primordial, surtout pour les PME/PMI, de chercher à créer des liens d’affaires pour, non seulement, bénéficier du savoir-faire de leurs partenaires, mais essentiellement pour nouer des relations qui concourent au développement de leurs activités. « Et nous osons croire que les opérateurs économiques togolais et tunisiens ici présents sauront saisir cette opportunité pour faire naître des partenariats réellement gagnants-gagnants ». a-t-elle ajouté.

TABC est une organisation non gouvernementale fondée par des acteurs économiques et des personnalités tunisiennes, dont le but est de mettre l’Afrique au cœur des préoccupations du gouvernement tunisien ainsi que des opérateurs économiques et mener un travail de rapprochement et d’africanisation de notre continent, et ce grâce à une capitalisation des connaissances, de savoir-faire et de compétences.

Lire aussi-Edem K. KODJO honoré par le «Prix Jugurtha» à Tunis (Tunisie)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page