Education

Togo : des enseignants recenseurs seront sanctionnés

Le ministre des enseignements primaire, secondaire et technique, professeur Dodzi Komla Kokoroko brandit déjà la menace de sanctions à l’orée de la rentrée des classes effectuée le 26 septembre 2022. Cette fois-ci, pas pour une question de grève illégale observée, mais contre les enseignants fonctionnaires qui se sont enrôlés comme agents recenseurs dans le cadre du cinquième recensement général de la population et de l’habitat (5è RGPH)

Dans une note publiée à cet effet, le ministre souligne qu’au moment où tous les acteurs du système éducatif se mobilisent pour une reprise effective des cours comptant pour l’année scolaire 2022-2023, il lui est revenu que plusieurs enseignants des différents niveaux d’enseignement se sont fait enrôler comme agents recenseurs dans le cadre du 5è RGPH.

Lire aussi-RGPH-5 : la CEA dote l’INSEED de 15000 tablettes

Alors qu’ils ne devraient en aucun cas « sacrifier la cause des élèves au détriment de l’opération de recensement » et, ont « l’obligation d’être réguliers à leur poste pour les activités pédagogiques auxquelles ils sont astreints ».

De ce fait, les directeurs régionaux, les chefs d’inspection et de chefs d’établissement sont instruits à  prendre toute la mesure de leur responsabilité et à faire parvenir au cabinet, la liste des absences constatées à partir du jour de la rentrée scolaire.

Lire aussi-Togo : 3000 nouveaux enseignants entrent en fonction dès la rentrée

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page