Education

Togo : l’Institut universitaire de sciences sociales et de gestion (IUSSEG) est un établissement « clandestin »

(24hinfo)-Après American Institute of Africa, c’est le tour de l’Institut Universitaire de Sciences Sociales et de Gestion (IUSSEG). Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche semble désormais décidé à faire le ménage dans la famille des établissements d’enseignement privés au Togo, qui poussent ici et là. Même s’il s’agit d’une bonne chose dans la mesure où il permet d’accompagner l’Etat dans sa politique de formation, la création sans respect des règles constitue par contre un danger pour la cité et c’est ce que le prof, Nicoué Broohm, veut éviter aux parents et enfants du pays.

De fait, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Professeur Broohm, a dans un communiqué, ce vendredi alerté que l’Institut Universitaire de Sciences Sociales, Économiques et de Gestion (IUSSEG) qui a commencé par diffuser des publicités tendant à créditer l’idée qu’il est une institution légalement constituée et en règle avec l’Etat « ne dispose d’aucun agrément pour assurer la formation supérieure ».

« Pour mettre fin à cette situation illicite, une descente sur le terrain a été opérée et une injonction de cessation d’activités immédiates a été notifiée le 18 septembre 2018 aux responsables de cet institut », relate le ministre Broohm, qui précise qu’en dépit de cette injonction, « les promoteurs continuent de faire des publicités et de mener des actions qui montrent la poursuite des activités administratives et pédagogiques »

Cette situation préjudiciable à la bonne évolution de l’enseignement supérieur privé est de nature à induire en erreur les parents d’élèves et les utilisateurs de l’établissement.

De ce fait, le ministre réaffirme que cet « établissement clandestin est sous une injonction de cessation immédiate d’activités et invite le public à ne pas recourir à ses services ».

Il met en garde les responsables dudit établissement contre le non respect de la réglementation en vigueur et les informe qu’ils s’exposent aux sanctions pouvant aller jusqu’aux poursuites judiciaires.

Pour l’heure, le patron de l’enseignement supérieur rassure que des mesures idoines sont prises pour faire cesser toutes activités de cet institut.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page