Flash Info

Lutte contre l’érosion Côtière en Afrique de l’ouest : lancement du projet WACA ResIP

(24hinfo)-Le Projet d’Investissement pour la Résilience côtière en Afrique de l’Ouest (WACA ResIP) a été lancé jeudi à Dakar au Sénégal. Il sera exécuté dans six pays de la sous-région notamment Bénin, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sénégal, le Togo et Sao Tomé et Principe.

Objectif : améliorer la gestion des risques naturels et anthropiques communs, en intégrant le changement climatique qui affecte les communautés et les zones côtières de la région de l’Afrique de l’ouest.

Ce lancement marque l’engagement des Ministres de l’Environnement de plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest d’unir leurs efforts dans la gestion des risques côtiers.

Selon le ministre sénégalais de l’Environnement, le WACA accompagne, à l’échelle régionale le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, São Tomé et Príncipe, le Sénégal et le Togo pour la mise en œuvre d’actions concertées en matière de politique côtière, d’investissements pour des solutions vertes, grises ou hybrides, ainsi que les interventions régionales pour gérer de manière durable les zones côtières d’Afrique de l’Ouest.

« L’évolution du littoral ouest africain est, depuis quelques décennies, une véritable préoccupation pour les populations et les autorités, en raison non seulement de l’impact négatif des changements climatiques mais aussi d’une pression de plus en plus forte due à la croissance démographique et aux activités de développement, notamment la pêche et le tourisme, pour ne citer que ces deux activités », a indiqué le professeur Mame Thierno Dieng.

Quant à Abdallah Boureima, président de la Commission de l’UEMOA, il a rappelé que le programme régional de lutte contre l’érosion côtière a nécessité un appui financier de la commission pour un montant d’environ 9 milliards de F FCA en vue de la réalisation d’un ouvrage de protection côtière du schéma directeur du littoral ouest africain.

D’après lui, les populations côtières sont particulièrement vulnérables face aux effets du changement climatique, en particulier les couches pauvres dont les moyens de subsistance dépendent grandement de ces ressources naturelles. Si Chaque année des milliers d’habitants des zones côtières sont menacés par des inondations, des accentuations de l’érosion côtière, les pertes économiques en résultent d’année en année.

Pour rappel, l’objectif du Projet WACA ResIP est de renforcer la résilience des communautés et des zones ciblées du littoral Ouest Africain. La Commission de l’UEMOA bénéficie dans le cadre de ce projet d’un don de 12 millions de dollars US pour la mise en œuvre de la Composante régionale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page