A la unePolitique

Situation sociopolitique au Togo : Nana Akufo-Addo affiche son optimisme et lève le voile sur les difficultés

(24hinfo)-Facilitateur dans la crise Togolaise avec son homologue guinéen, Nana Akufo-Addo, le président Ghanéen, qui communique rarement sur son travail vient de se prêter au jeu chez nos confrères de France 24. Le dirigeant du Ghana a fait part de son optimisme sur la normalisation de la situation sociopolitique au Togo et des difficultés rencontrées au cours de sa facilitation depuis le début de cette crise.

‘Je suis un peu optimiste dans la mesure où le pouvoir et l’opposition se sont engagés dans la voie du dialogue; c’est ça qui est important; c’est ça l’espoir qu’il y a dans la situation () Ce qui est en jeu au Togo, c’est que les acteurs ont accepté une nouvelle disposition constitutionnelle qui consacre la limitation de mandats. Actuellement il n’y en a pas. Aussi bien l’opposition que le pouvoir ont décidé d’accepter que dès maintenant, il y ait une limitation de mandat’, affirme le dirigeant Ghanéen.

Sur les difficultés, le dirigeant a confié qu’elles portent essentiellement sur la rétroactivité ou non de la nouvelle constitution qui sera adoptée et qui devra consacrer la limitation du mandat présidentiel. Mais il rassure que des discussions sont en cours à ce sujet.

Du reste, il assure qu’il n’est pas fatigué de mener cette noble mission : ‘On ne peut pas abandonner la médiation surtout pour un leader ghanéen, car le Togo est un voisin; on espère qu’il n’y aura plus de violence au Togo’.

Pour rappel, le président Ghanéen, fut l’un de ces dirigeants africains à s’intéresser à la crise togolaise. Il a mené de concert avec l’ancien président de l’Union Africaine, aujourd’hui co-facilitateur, Alpha condé des actions visant à décrisper la situation. C’est sous sa conduite que le dialogue du 19 février s’est ouvert à Lomé. Mais rien n’a évolué jusqu’à leur désignation officielle par la Conférence des Chefs d’Etat de la Cédéao comme co-facilitateur avec le président guinéen dans la crise Togolaise. Aujourd’hui plusieurs évolutions sont enregistrées. La nouvelle constitution sera adoptée au plus tard le 30 novembre, a-t-on appris et les législatives auront lieu le 20 décembre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page