Politique

Togo : 54 policiers et gendarmes ont écopé d’une sanction en 2021

Vol, groupement de malfaiteurs, insubordination, escroquerie, cupidité…. Plusieurs policiers et gendarmes dont des officiers (capitaines,  sous-lieutenants, adjudants, commissaires de Police…) ont écopé en 2021 des sanctions  au Togo.

Selon le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général Yark Damehane, ils sont 24 policiers et 30 gendarmes à avoir été punis dont 18 radiations prononcées au sein de la Gendarmerie nationale, et 3 mis à la disposition de la justice au sein de la Police contre 1 de la Gendarmerie.

Sur les exclusions temporaires, 8 policiers ont écopé de 6 mois  contre 3 gendarmes et trois mois pour 9 gendarmes. 13 policiers ont été avertis alors que 6 policiers sont en arrêt de rigueur de 60 jours, 8 de 45 jours et 11 de 30 jours. Au niveau de la gendarmerie, 30 sont en arrêt de rigueur de 30 jours.

En tout, 54 policiers et gendarmes ont suivi la foudre de leur chef pour différentes infractions commises dans l’exercice de leur devoir.

Lire aussi-France : un Togolais abattu par deux policiers dans Loire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page