Santé

A Lomé, 17 pays africains mutualisent leurs stratégies de pharmacovigilance

Des responsables de la pharmacovigilance de dix-sept pays d’Afrique dont le Togo réfléchissent  depuis mardi 22 novembre 2022 à Lomé, sur la mutualisation des méthodes en vue du renforcement de la surveillance des produits sanitaires. La rencontre initiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est placée sous le thème « Rendre résilients nos systèmes de pharmacovigilance ».

La Pharmacovigilance constitue l’un des programmes prioritaires de l’Organisation Mondiale de la Santé. Ses performances enregistrées dans la détection rapide des Effets Indésirables Médicamenteux graves ont permis de l’élargir ces dernières années à  tous les produits de santé dont les vaccins, qui ont suscité des polémiques pendant la crise de covid-19.  C’est à ce titre que se tient l’atelier de planification stratégie de la pharmacovigilance avec comme résultat de renforcer la surveillance et la prévention du risque d’effet indésirable résultant de l’usage desdites produits.

Selon Dr  Mamissilé Akla Agba Assih , ministre délégué auprès du ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins, chargé de l’accès universel aux soins du Togo, les grands enjeux de la pharmacovigilance sont d’abord transfrontaliers.

« Il me semble fondamental de décloisonner la pharmacovigilance au-delà des frontières de nos pays grâce à une collaboration plus intensive, un partage d’expérience renforcée, un partage de données plus optimisées grâce au numérique et une mutualisation des bonnes pratiques », a-t-elle lancé.

Avant d’émettre le vœu qu’à travers la rencontre de Lomé, les participants se constituent en un véritable réseau d’experts nationaux de la pharmacovigilance.

Lire aussi-[Tribune] : Docteur, je ne veux pas servir de cobaye, Par Pr Moustafa Mijiyawa

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page