Santé

CHU SO-implants périmés : Dr  Guy Alovor interdit de toutes activités, les complices bientôt sanctionnés

(24hinfo)-L’information a été portée sur la place publique par certains journaux suscitant indignations et inquiétudes chez les patients. Des implants périmés utilisés au service de la traumatologie Orthopédique du Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio (CHU-SO). Au cœur du réseau, des médecins du CHU complices d’un Togolais, Dr Guy Alovor, chirurgien, orthopédiste traumatologue, Praticien Hospitalier au Centre Hospitalier de Péronne en France.

Ce dernier, convoie des lots d’implants au Togo et les introduit illégalement au service de la Traumatologie orthopédique en complicité avec ses collègues du département pour traiter des patients sous forme d’aide humanitaire ou quand une prescription est faite à un patient. ‘C’est un business et c’est devenu un deal du moment où à la fin ils se partagent les bénéfices. Comme les trafiquants, tout est fait loin des yeux et préparé soigneusement pour éviter tout soupçon’, nous explique une source proche du dossier.

‘Comme ils sont tous dans le réseau, lors des opérations, le patient n’a pas plus besoin d’aller payer à la caisse, il introduit simplement leurs différents produits,un manque à gagner pour l’hôpital qui manque pourtant des ressources’, poursuit notre source qui ajoute ‘quelque chose qui est introduite illégalement échappe aussi à tout contrôle et ce sont les patients qui sont les premières victimes. Comme c’est sur la place publique maintenant, toute la lumière sera faite et les responsabilités seront situées’.

Pourquoi ce moment pour dénoncer?

La réponse est pourtant claire. Comme dans le deal certains se sentent léser, ils manifestent leur mécontentement. C’est le cas maintenant. D’abord c’est pour saboter la gestion du chef service qui disons le n’est pas en bon termes avec certains ‘médecins devenus professeurs’ et la direction mais également pour se faire entendre ‘Et pourtant ils savent bien ce qu’ils font. Dès que les enquêtes seront bouclées et les responsabilités seront situées, toutes les têtes vont tomber et vous les connaîtriez tous’, nous confie-t-on.

Pour l’heure, il a été décidé de couper le mal à la racine en commençant par celui qui alimente les autres à la personne de Dr Guy Alovor, chirurgien orthopédiste traumatologue exerçant en France.

Désormais selon une note signée par le directeur général du CHU, le médecin –colonel Adom Kpao, ce dernier ne figurant pas sur la liste du personnel du CHU, est interdit de toutes activités de soins et pédagogiques au Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio.

Une autre note de la direction rappelle aux Chefs de services que ‘toutes les activités de soins, de travaux, d’équipements et de prestation de services de divers ordres provenant de l’extérieur doivent être subordonnées à l’autorisation préalable.

D’ailleurs nous avons appris lors de nos investigations que les autorités sanitaires avec le ministre de la santé, prof Moustafa
Mijiyawa en tête ont pris à bras le corps le dossier. ‘Ils ont même organisé la semaine dernière une réunion avec tous les protagonistes pour mieux appréhender le problème. Cette réunion a vu la participation du ministre et cinq collaborateurs directs, la direction du CHU SO, la commission médicale consultative et les différents protagonistes’, nous confie une source ministérielle.

Qui est Dr Alovor?

Le docteur Guy ALOVOR est né en 1970 en pays EƲE au Togo. Après son baccalauréat C à Lomé, il a fait ses études de premier et second cycles à la Faculté de Médecine de l’Université de Lille II Droit et Santé. Après son concours d’internat, il fut classé et nommé en Chirurgie dans l’Académie d’Amiens où il s’est spécialisé en Chirurgie de l’Appareil Locomoteur en suivant parallèlement un cursus de Médecine Légale et Expertises Médicales.
http://docteuralovor.com/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page