Société

Pour une meilleure gouvernance foncière dans la région maritime, Inades-Formation mobilise les acteurs

(24hinfo)-Quelques mois après l’adoption par l’Assemblée nationale du nouveau code foncier et domanial, la plateforme régionale sur le foncier de la stratégie nationale d’engagement (SNE) région maritime mise en place au sortir des sessions du 2 et 3 juillet ont procédé mardi 25 septembre à la validation de leur plan d’action triennal (2019-2021) sur le foncier.

Élaboré par Inades-Formation, point focal SNE dans la région maritime, le plan permettra à la plateforme de promouvoir dans la région maritime une gouvernance foncière qui reconnaisse la dignité et les droits de l’homme et qui place tout être humain vivant directement ou indirectement de la terre au cœur de la prise de décision. Par ce plan triennal, la plateforme régional e, à l’instar des quatre autres du pays va mobiliser les acteurs de la région maritime à contribuer aux actions de plaidoyer en vue de l’adoption des textes d’application par le gouvernement du nouveau code foncier et domaniale ainsi que de la loi d’orientation agricole au Togo.

‘La sécurisation du foncier, l’accaparement des terres et l’accès des femmes à la terre sont des grands axes du plan. Selon Séna Kwaku Adessou (photo), directeur exécutif de Inades-Formation et point focal de la plateforme régionale des acteurs de la région maritime au plan national, ‘entre 90 et 95% des litiges sont devant la justice togolaise’. Conséquence, les juges sont dépassés parfois faute de textes clairs, d’où l’urgence pour l’exécutif togolais de prendre les décrets d’application pour rendre applicable le nouveau code foncier.

‘Fondamentalement, dans la mise en œuvre de ce plan d’action sur les trois ans, nous allons mettre un accent particulier sur les décrets d’application du nouveau code foncier et domaniale donc plaidoyer sur cet axe’, souligne M.Adessou. pour lui, il s’agira de faire de la plateforme régionale, un véritable acteur incontournable en matière de plaidoyer sur les questions foncières et de travailler à une meilleure appropriation des textes par les communautés de la région.

Les activités se déclinent notamment à l’organisation de rencontre avec les plateformes des autres régions pour la définition des actions de plaidoyer, la formation des acteurs sur le plaidoyer, la conduite de plaidoyer pour l’adoption et l’application des textes et suivi de la mise en œuvre de la législation foncière, etc…

Pour atteindre ces objectifs nobles, la plateforme aura à mobiliser plus de 20 millions F Cfa.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :