Afrique

Extrémisme violent et défis de sécurité en Afrique de l’Ouest : une seule question à Robert Dussey vendredi prochain à Oslo

(24hinfo)-L’extrémisme en Afrique de l’Ouest a pris de l’ampleur ces dernières années mettant en danger les civils et provoquant des troubles, mais la réponse contre l’extrémisme violent et le terrorisme est en cours.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, principal acteur régional en Afrique de l’Ouest, communauté à 15 Etats dispose actuellement de plusieurs instruments pour lutter contre l’extrémisme violent et le terrorisme. Mais quel rôle la diplomatie préventive devrait-elle jouer dans la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme en Afrique de l’Ouest?

Lire aussi : http://24heureinfo.com/lavenir-appartient-a-lafrique/

Le ministre togolais des affaires étrangères, Robert Dussey, exposera ses réflexions sur l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest et sur la valeur de la diplomatie préventive. Dussey est également titulaire d’un doctorat en philosophie politique, ce qui lui donne une perspective unique à partir de laquelle examiner le sujet.

Pour les observateurs la lutte contre l’extrémisme violente se fera par une prévention à long terme, et non seulement la répression, la nécessité de s’attaquer aux racines du mal par une approche globale qui permette de gagner les cœurs et les esprits (« winning people’s hearts and minds »).

Lire aussi : http://24heureinfo.com/cedeao-ceeac-la-lutte-contre-le-radicalisme-et-lextremisme-au-centre-dun-sommet-a-lome/

Il s’agit de ne pas limiter l’extrémisme à l’Islam, et aussi de ne pas utiliser la terminologie d’ « Etat islamique ». A ces pistes s’ajoute l’instauration d’un dialogue entre cultures et religions, notamment dans les interventions de l’Organisation de la Coopération Islamique et aussi l’importance de faire la différence entre radicalisme et religion véritable.

Le Chef de la diplomatie Togolaise, aura tous les arguments devant ce panel de haut niveau vendredi prochain pour exposer son point de vue dans cette lutte contre ces maux qui endeuillent des familles et des nations dans l’espace Cédéao.

Outre son intervention, il est attendu celles de Øystein H. Rolandsen (chercheur principal, PRIO) et Jenny Lorentzen (chercheuse doctorale, PRIO).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page