Coopération

Koundalgou IV : Des bases et de présumés terroristes neutralisés

Une opération anti-terroriste conjointe dénommée Koundalgou IV menée  dans la zone 2 par les forces de défense et de sécurité du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire,  du Ghana et du  Togo  a permis de détruire et de  neutraliser des bases et de présumés terroristes.

En conférence de presse mardi 30 novembre, le ministre burkinabé de la Sécurité, Maxime Koné, est revenu sur l’opération conjointe dont la phase 4 est intervenue dans la semaine du 21 au 27 novembre 2021. Lancée par le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo, l’intervention s’est déroulée dans les régions des Cascades, du Centre-sud, du Centre-ouest, du Sud-ouest et du Centre-est du Burkina Faso.

L’offensive a permis de neutraliser une trentaine de présumés terroristes et 5 bases.

53 armes à feu, des explosifs, 144 moyens roulants (7 véhicules, 14 motos), … ont été récupérés au cours de cette opération à l’issue de laquelle, au moins 300 suspects ont été interpellés.

Lire aussi-Togo : le ministre Gal Yark Damehane distingué par l’OIPC

Pour rappel, les opérations Koudanlgou sont la concrétisation de l’Initiative d’Accra signée en 2017 par quatre pays de la sous-région (auxquels se sont ajoutés d’autres), afin de riposter contre l’insécurité grandissante et la montée de l’extrémisme violent. L’année dernière, près de 170 personnes avaient été interpellées lors des manœuvres.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page