Développement

Kpendjal, Oti, Tandjouaré… : l’apport du projet PND-Eau dans la desserte en eau

Grâce au projet PND-Eau, le gouvernement a décidé de construire des barrages, des châteaux d’eau, et des unités de traitement pour fournir de l’eau potable à toute la population des savanes. L’objectif est d’atteindre  une desserte de 100% d’ici fin 2023.

La partie septentrionale du Togo est l’une des régions où l’accès à l’eau potable reste un défi à relever en dépit des énormes investissements qui ont été faits. Le cas de la préfecture de Kpendjal en est une parfaite illustration. En effet, dans cette préfecture, la nappe phréatique a tari et toute tentative d’alimentation en eau potable par l’eau souterraine se révèle infructueuse. Cette situation a amené le gouvernement à travers l’ambitieux projet dénommé PND-EAU d’envisager une prise d’eau sur la rivière Kpendjal.

« Une unité de traitement d’eau potable sera construite à Mandouri. Ensuite l’eau traitée sera stockée dans un château puis distribuée dans toute la ville » explique monsieur  le Directeur Général de la Société du Patrimoine de l’eau (SP-EAU), M. Koubonou Samba A.

Lire aussi-Région des savanes : l’eau coule déjà à flots dans 131 nouveaux postes d’eau

  Grâce au projet PND-Eau, le gouvernement a décidé de construire des barrages,   des châteaux d'eau pour fournir de l'eau potable
Crédit : DR

« Le lac artificiel de Dalwak sera sollicité pour alimenter Cinkansé, Tandjouaré et Korbongou. Pour ce faire, une nouvelle unité de traitement d’eau potable sera construite et l’ancienne, réhabilitée.  Les études sont achevées et nous attendons les avis de non objection du bailleur pour lancer les appels d’offres » a t-il ajouté.

Dans la région, la localité semi-urbaine de Korbongou  est  jusqu’ici desservie par des mini adductions.

Parallèlement, il est prévu un renforcement du système d’approvisionnement à Gando avec la construction des forages. Ces travaux sont d’ailleurs achevés selon le Directeur Général de la SP-EAU.

Avec ces différents projets, l’accès à l’eau potable pour tous dans les savanes sera une réalité. « Avec les différents projets dont bénéficie la région, nous comptons atteindre le taux de desserte de 100% au 31 décembre 2023 » a affirmé très confiant, le Directeur régional de l’hydraulique villageoise des savanes, Kanou.

De ce fait, les populations sont invitées à faire preuve de patience mais aussi à accompagner le gouvernement dans ses efforts à travers l’entretien des ouvrages déjà réalisés  afin d’en assurer la pérennité .

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :