Développement

RGPH-5 : « chaque citoyen est appelé à réserver un bon accueil aux agents »

En dépit des réticences du démarrage, le dénombrement des populations dans le cadre du cinquième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5), se déroule « bien » sur le terrain depuis le 23 octobre 2022, assure Souradji Fankeba, directeur des statistiques démographiques et sociales à l’INSEED.

« C’est vrai que nous avons commencé timidement, mais avec le temps, les agents ont pris de l’habitude et nous tendons vers la vitesse de croisière », a déclaré l’officiel de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) qui mène les opérations sur le terrain. Invité de la télévision publique, TVT, il a fait part des résistances dans certaines villes en milieu urbain, mais avec l’intensification de la sensibilisation, les choses sont rentrées dans l’ordre.

« Nous avons impliqué tout le monde à la sensibilisation de proximité aux côtés des pouvoirs publics.  Et, les gens commencent par cerner l’importance de ce recensement. Pour ceux qui sont encore réticents, c’est le moment de comprendre que ce recensement est différent de ce qu’ils pensent », souligne le directeur, qui rappelle, que le recensement général de la population et de l’habitat est une opération statistique.

Il consiste à compter toute la population et toutes les habitations sur l’ensemble du territoire. Il permet aux autorités publiques de disposer des informations sur les caractéristiques de la population.

Lire aussi-Togo : le RGPH-5, n’est ni un recensement fiscal, ni électoral, ni agricole

Les informations collectées lors du recensement permettent de planifier des actions publiques telles que : la construction d’écoles, de routes, de centres de santé, de logements, etc.

Du 23 octobre au 12 novembre 2022, les agents recenseurs recrutés et formés passeront dans chaque maison pour poser des questions à toutes les personnes de toutes nationalités vivant sur le territoire togolais.

Pour un recensement réussi, chaque citoyen est appelé à réserver un bon accueil aux agents recenseurs et à leur fournir des informations précises.

Lire aussi-Togo : le RGPH-5, n’est ni un recensement fiscal, ni électoral, ni agricole

Lire aussi-Yawa Kouigan : « Mobilisons-nous pour faire du RGPH-5, une réussite »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page