Education

Rentrée à l’Université de Lomé : Message du président Kokoroko

Une nouvelle année académique s’ouvre, ce lundi 24 octobre 2022. A cette occasion, je voudrais témoigner à l’ensemble des acteurs de la communauté universitaire de Lomé, étudiants, personnel administratif, technique et de service et enseignants-chercheurs, toute ma gratitude pour les efforts consentis durant l’année académique écoulée.

D’une année académique à l’autre, les effectifs des étudiants ne cessent de croître et avec eux, les défis multiples. Malgré les efforts de renforcement en infrastructures pédagogiques, les besoins, en termes de places assises dans les amphithéâtres, en laboratoires pédagogiques pour les travaux dirigés et pratiques, sont loin d’être satisfaits.

Dans le contexte de la Covid 19, l’Université de Lomé a expérimenté l’enseignement distanciel
(e-learning) à travers la plateforme moodle. Cette innovation techno-pédagogique requiert d’une part, des équipements et un cadre adéquat, et, d’autre part, l’engagement du personnel enseignant à s’approprier les nouvelles pratiques pédagogiques, ainsi que la disponibilité des étudiants à apprendre à travers ces nouvelles pratiques.

Conscient de la nécessité d’améliorer la qualité interne et externe des activités académiques, l’Université de Lomé s’est engagée dans le renforcement infrastructurel et matériel en appui aux réformes de structuration du cadre de formation. Dans la même dynamique, l’Etat Togolais a consenti des efforts substantiels pour améliorer les conditions de vie et de travail du personnel enseignant. Cela devrait se manifester par la participation plus active de tout le personnel enseignant à l’animation des activités académiques et de recherche, la performance des pratiques pédagogiques et l’excellence des activités de recherche.

Il est cependant regrettable de constater que, certains enseignants sont plus actifs dans d’autres secteurs d’activités, manquant ainsi d’assumer avec assiduité, non seulement leurs charges statutaires, mais également les encadrements des travaux de thèses et de mémoires. Ces collègues brillent, en effet, par la faible appropriation des nouvelles techniques et pratiques pédagogiques pour accroitre le taux de réussite des étudiants et, surtout, favoriser l’acquisition de véritables compétences opérationnelles par les diplômés.

Lire aussi-Le magistrat Kutuhun Kossi quitte Lomé pour la Cour d’appel de Kara

Devant cette situation, je voudrais rappeler que l’accompagnement pédagogique dans l’enseignement supérieur devrait désormais rimer avec la disponibilité de l’enseignant à appréhender la confrontation des défis complexes comme une opportunité de développement cognitif. À cet égard, j’invite les collègues à faire preuve d’engagement patriotique, de créativité, d’adaptabilité et de performance pédagogique dans la réalisation de leurs charges statutaires durant cette année académique 2022-2023. L’Université de Lomé démontrera ainsi son arrimage citoyen, sa résilience et sa performance.

La belle cinquantenaire n’a d’ailleurs pas démérité devant les défis de la modernité et de la modernisation en convoquant son Plan stratégique de Développement. Dans cette optique, l’année universitaire 2022-2023 sera consacrée aussi bien à des investissements dans les infrastructures pédagogiques qu’à des réflexions profondes sur l’architecture et la qualité de l’offre pédagogique. La finalité est de continuer à offrir à la rentrée 2023-2024, des formations diversifiées, adéquates et professionnalisantes, répondant davantage aux besoins de la société.

Lire aussi-Lomé : des coups de feu entendus au carrefour Deckon

J’invite donc tous les enseignants à participer activement à cette mutation. Il y va de notre avenir d’enseignant d’université, en mettant en harmonie les critères d’efficacité, d’intégrité, de dévouement, d’audace, de solidarité, d’humilité et d’agilité à tous les maillons de la chaine académique.

Au personnel administratif, technique et de service, je l’exhorte, devant les grands défis de la mission de l’Université de Lomé, au don de soi, au travail bien accompli dans un esprit collaboratif.

J’invite, enfin, chaque étudiant à être un acteur rigoureux de sa formation, un citoyen engagé, un protecteur de l’environnement et un défenseur des biens publics universitaires.

Avec une communauté universitaire mobilisée et engagée à relever les défis communs et à faire avancer notre belle institution sur la voie de la modernité et de l’excellence, je nous souhaite une bonne rentrée académique 2022-2023.

Professeur Dodzi Komla Kokoroko

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page