Justice

Togo : 19 magistrats jurent de bien remplir leurs fonctions

Dix-neuf nouveaux magistrats-stagiaires dont trois femmes ont, la main droite levée, juré de « bien et fidèlement remplir leurs fonctions, de garder religieusement le secret des délibérations et de se conduire en tout comme un  digne et loyal magistrat ». C’était lors d’une cérémonie de prestation de serment le mardi 04 octobre à Lomé.

Ces magistrats de la promotion 2019-2021 ont suivi une formation deux ans au Centre de formation des professions de justice (CFPJ) après une maîtrise ou master en droit public ou privé. Ils ont acquis des connaissances théoriques et pratiques en magistrature. Ces récipiendaires officient depuis quelques mois pour un stage de 18 mois dans plusieurs juridictions en qualité de magistrats-stagiaires.

Le procureur général, près la Cour d’appel de Lomé, Essolisam Boyodi a rappelé aux impétrants, leur mission. Cette dernière, dit-il, consiste à rendre la justice, une fonction essentielle dans un Etat de droit. M. Boyodi a ajouté que les magistrats ont entre leurs mains, la liberté, l’honneur, la sûreté et les intérêts matériels de ceux qui vivent sur le territoire de la République.

Le procureur général a fait savoir que le serment n’est pas un simple rite, mais résume les principes cardinaux d’une justice crédible. «  Jurer de bien et fidèlement remplir ses fonctions, de les exercer en toute impartialité revient à prendre l’engagement de les exercer conformément aux règles d’indépendance, de neutralité et de légalité qui imposent au magistrat, de réfuter toutes influences indues », a-t-il expliqué. « Vous devez aussi bien dans votre vie professionnelle que privée, vous abstenir des comportements qui entameraient l’image de la justice», a-t-il dit aux nouveaux magistrats. M. Boyodi leur a demandé de cultiver constamment l’humilité et la pondération.

Lire aussi-Togo : Abdoulaye Yaya prévient les magistrats créateurs de tribunaux officieux

Le président de la Cour d’appel de Lomé, Wottor Amégboh a exhorté les récipiendaires à « garder le secret des délibérations, pour éviter d’exposer vos collègues, à la verdict populaire et à la bassesse ». Il a convié les nouveaux magistrats à l’autodiscipline, à la prudence, à l’audace et la rigueur.  S’inspirant de l’adage : « Tout vient à point à qui sait attendre », le président a invité les impétrants à la patience dans leur carrière.

Le récipiendaire Zouvon Essénam Victoire a exprimé sa joie après un parcours long. Affirmant que la justice est l’apanage de Dieu, elle sollicite sa grâce et son appui pour exercer dignement et loyalement cette fonction.

Lire aussi-Togo : 15 magistrats promus par le président Faure Gnassingbé

Avec ATOP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page