Politique

Togo : Yark Damehane interdit le meeting du 25 juin de la DMK

Autorisé par le ministre de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi puis interdit par son collègue de la sécurité et de la protection civile, Général Yark Damehane pour des risques sécuritaires élevés, le meeting du 25 juin 2022 prévu sur le terrain de Kondjindi à Bè  par la DMK n’aura finalement pas lieu.

Cette fois-ci n’est pas encore le bon  moment pour le gouvernement. Pour Général Yark Damehane, le contexte sécuritaire sous-régional et national très préoccupant marqué notamment par la volatilité et une imprévisibilité notoire ne prête pas à cette réunion. De ce fait, tenir un tel rassemblement « est de nature à compromettre les efforts en cours pour préserver l’ordre public et la sécurité national », soutient  le ministre Yark qui enjoint ensuite aux partis politiques organisateurs que le meeting du samedi 25 juin 2022 à Bè-Kondjindji est interdit.

Le meeting  du 25 juin devait inaugurer la série des manifestations de l’opposition depuis la présidentielle selon la DMK.

Lire aussi-Togo : une réunion de la DMK empêchée par des gendarmes

Pour cette manifestation, la DMK qui continue de réclamer la victoire de son candidat à la présidentielle de 2022 a prévu entretenir les militants sur  plusieurs sujets dont la vie chère, l’emprisonnement des élèves et enseignants, privés d’examen, les restrictions de liberté..

Mais le gouvernement Victoire Tomégah-Dogbé  souhaite préserver la sécurité des organisateurs et des participants dans un contexte sécuritaire fragile marqué par des attaques terroristes au nord du pays.

Lire aussi-Togo : une question d’existence légale divise le ministre Boukpessi et la DMK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page