Santé

Gnassingbé à Kinshasa pour une conférence sur les violences faites aux femmes et filles

Le Président   Faure Gnassingbé a pris part jeudi 25 novembre 2021 à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC)  à la première conférence des chefs d’Etat africains pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles. Occasion de  réaffirmer aux côtés de ses homologues son engagement pour une société africaine plus inclusive, dont le développement s’appuie sur le potentiel de tous les citoyens.

Lors des discussions, les chefs d’État et de gouvernement ont approfondi les discussions sur  les contraintes persistantes qui constituent des freins à l’épanouissement des femmes, notamment les violences sexuelles en période de conflits, les mariages et grossesses précoces, les mutilations génitales féminines et autres pratiques culturelles néfastes, l’accès limité à la terre et aux ressources, ainsi que la participation des femmes aux prises de décision.

La conférence, qui prône un changement de paradigme à travers la vulgarisation et l’appropriation du concept « Masculinité positive », promeut un militantisme d’hommes favorables et attentifs à l’abolition des attitudes et comportements inégalitaires qui perpétuent les stéréotypes aujourd’hui érigés en obstacles majeurs à l’élimination et à la prévention des (VCFF) avec un impact inter générationnel certain.

L’approche a consisté à impliquer les hommes leaders pour engager d’autres hommes afin d’apporter une contribution-clé au changement des attitudes et à la transformation des inégalités structurelles et institutionnelles qui contribuent aux VCFF.

Les assises de Kinshasa se sont clôturées par l’adoption d’une déclaration finale, en guise d’engagement des hommes et particulièrement des illustres participants, contenant des stratégies devant mener aux actions concrètes, afin de mettre fin aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles.

 Une campagne internationale 

Le 25 novembre marque justement le début de la campagne de seize jours des Nations unies contre la violence basée sur le genre, au cours de laquelle la communauté internationale est appelée à agir pour accroître la prise de conscience, renforcer les efforts de sensibilisation et partager les connaissances et les innovations.

Cette année, le thème mondial est « Orangez le monde : mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes ! »

Lire aussi-Togo : le PNUD et des associations vent debout contre les violences faites aux femmes

Sous le leadership de Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé, le Togo est reconnu pour sa politique active de promotion des femmes. Le chef de l’État togolais a été distingué comme dirigeant « He for She » à Lomé le 15 octobre 2021.

Lire aussi-Egalité Genre : le Togo accueille la campagne mondiale HeForShe

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page