Santé

Togo : en 3 ans, PEPFAR a permis le traitement antirétroviral de 44 000 personnes

2023 marque le 20eme anniversaire du Plan d’urgence du Président des Etats-Unis d’Amérique pour la lutte contre le Sida (PEPFAR) à l’échelle mondiale, et les 3 ans du programme au Togo dont la mise en œuvre est faite par l’Agence des Etats-Unis d’Amérique pour le Développement International (USAID).

Durant les deux décennies passées, le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, à travers le PEPFAR, a contribué à sauver des millions de vies, et à renforcer la riposte mondiale contre le VIH/sida. Au cours des 3 dernières années, le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, à travers le PEPFAR, a fourni un appui financier au Gouvernement du Togo et aux organisations de la société civile en vue d’impacter positivement la riposte nationale au VIH/sida.

Depuis 2020, le Gouvernement des Etats-Unis d’Amérique a octroyé plus de 25 millions de dollars américains au Togo à travers le programme PEPFAR.  Un financement additionnel de 11 millions de dollars américains a été alloué pour cette année en vue d’accélérer les progrès vers l’atteinte des objectifs 95-95-95. Ce qui signifie que 95% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique VIH ; 95% des personnes diagnostiquées séropositives au VIH reçoivent durablement un traitement antirétroviral ; et 95% des personnes sous traitement antirétroviral ont une charge virale supprimée.

Grâce à des approches innovantes, le financement du PEPFAR au Togo a contribué au diagnostic des personnes séropositives au VIH, à leur enrôlement et maintien sous traitement antirétroviral, et à la suppression de leur charge virale. D’octobre 2019 à septembre 2022, le nombre de patients sous traitement antirétroviral suivis dans les sites soutenus par le PEPFAR dans quatre régions sanitaires du Togo est passé de 25 000 à 44 000, soit une augmentation de 75% en seulement trois ans.

Lire aussi-« Ne laissons pas le sida glisser au bas de la liste des priorités en Afrique »

Le PEPFAR au Togo a contribué à assurer l’accès à la charge virale pour 90% des patients sous traitement antirétroviral sur les 30 sites soutenus par le programme et contribué à l’augmentation du taux de suppression de la charge virale qui est passé de 82% en 2019 à 94% en 2022.

Le programme PEPFAR a introduit et mis à échelle plusieurs bonnes pratiques incluant l’index Testing, les stratégies de dépistage des réseaux sociaux, l’offre différenciée de dépistage du VIH, l’auto-dépistage du VIH, l’approche améliorée de sensibilisation et de dépistage par les pairs pour les populations clés, la prophylaxie préexposition (PrEP), la dispensation multi-mois des antirétroviraux, et l’utilisation d’un outil électronique de suivi individualisé des patients pour améliorer la qualité des données et leur utilisation pour la prise de décision. Avec l’appui du Ministère togolais de la santé et du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, bon nombre de ces bonnes pratiques sont en train d’être répliquées à l’échelle nationale.

Avec PEPFAR Togo, des milliers de personnes vivant avec le VIH reçoivent le soutien requis pour mener une vie positive et productive. A l’échelle mondiale, plus de 25 millions de vies ont été sauvées et des millions de nouvelles infections par le VIH ont été évitées.

Lire aussi-USAID et PEPFAR récompensent les centres de santé partenaires au Togo

A propos de l’USAID/Afrique de l’ouest

L’USAID/Afrique de l’Ouest vise à promouvoir le bien-être social et économique en Afrique de l’Ouest. Couvrant 21 pays, l’USAID/Afrique de l’Ouest conçoit et met en œuvre des programmes avec des partenaires ouest-africains pour renforcer les systèmes de gestion non violente des conflits, soutenir la croissance économique et étendre les services de santé de qualité. Pour plus d’informations, veuillez visiter le site internet:https://www.usaid.gov/west-africa-regional

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :