Social

Togo-Dialogue social : le forum national accouche une feuille de route

Les travaux du forum national du dialogue social tenus les 10 et 11 novembre 2022 à Kara, ont été sanctionnés par l’adoption et la signature d’une feuille de route pour la refondation dudit dialogue au Togo.

Placée sous le thème « Construire et consolider une culture du dialogue social », cette activité a réuni les membres du Conseil National du Dialogue Social (CNDS), notamment, les représentants du gouvernement, ceux des organisations des employeurs et celles des travailleurs, ainsi que d’autres personnalités étrangères dont la présidente du haut conseil du dialogue social du Sénégal Ntap Ndiaye.

L’objectif est d’amener les parties prenantes à définir les approches de solutions idoines pour dynamiser le dialogue et le rendre plus productif avec la participation des partenaires.

De même, il s’est agi de créer des conditions d’une paix sociale durable pour soutenir la productivité des entreprises et des administrations publiques en vue de consolider les progrès sociaux.

A cet effet, les participants ont dressé l’état des lieux, le bilan et les perspectives de 2006 à 2022.

A l’ouverture des travaux, le ministre du dialogue social, Gilbert Bawara, coordonnateur du CNDS,  a relevé que le contexte togolais évolue et il est question de voir comment le consolider afin de le réadapter aux réalités actuelles pour répondre aux intérêts collectifs.

« Le CNDS facilite la recherche d’un consensus associant de façon démocratique ceux qui ont des intérêts vitaux dans le monde du travail, il offre également l’opportunité de jeter un regard rétrospectif de l’environnement qui avait précédé sa création pour réfléchir à nouveau sur les contextes, les évolutions et les adaptations qu’il faut apporter au dialogue social », a-t-il souligné.

Lire aussi-Rentrée scolaire, vie chère, recrutement : le gouvernement togolais fait le point avec les acteurs sociaux

De son coté, le président du CNDS, Konde Sangbana a indiqué que le forum est un cadre privilégié de concertation et de prévention des conflits sociaux. Mais, il est capital, d’aller vers une refondation du dialogue social pour rendre les relations plus sereines et pacifiques.

Et, l’adoption suivie de la signature d’une feuille de route entre le gouvernement et les organisations syndicales participent à la refondation souhaitée par les parties.

Avec ATOP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page