Société

Gestion des produits chimiques : l’ANIAC veut composer avec tous les acteurs impliqués

(24hinfo)- L’Autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques au Togo (ANIAC-Togo) a achevé ce vendredi à Adétikopé un atelier d’échanges autour du thème, « Rôle et responsabilité des acteurs impliqués dans la gestion des produits chimiques au Togo ».

Y ont pris part les acteurs impliqués dans la gestion des produits chimiques à savoir les responsables de sociétés industrielles, les commerciales et les agents des services des douanes.

L’objectif visé par cette rencontre a été de présenter aux participants, la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC) et l’ANIAC-Togo, de discuter de la sûreté et de la sécurité des produits chimiques, de présenter le régime de déclaration de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes chimiques (collette des données, les formulaires, les inspections), a indiqué le Secrétaire permanent de l’ANIAC-Togo, Dr Tchein Ninkabou
Les produits chimiques sont utilisés dans de nombreux domaines de la vie économique et sociale de tout pays et à ce titre, méritent une meilleure coordination dans leurs différents usages.

« Face à cette situation, il devient impérieux que tous les acteurs impliqués dans la gestion de ces produits se concertent pour un engagement pragmatique dans la préservation et la lutte contre la circulation illicite de ces produits chimiques au Togo », a déclaré le président de l’Autorité, le Professeur des Universités et Chimiste, Pakoupati Boyode.
Créer par décret présidentiel, l’ANIAC-Togo veut par des actions de sensibilisation et l’application des lois en cas de récidive des commanditaires promouvoir la paix, la stabilité et la sécurité internationale ,en contribuant ainsi au désarmement général, complet et au développement économique et mondial.
A cet égard nous confie le président, le but ultime de l’ANIAC est de lutter contre la prolifération des produits chimiques dans toute leur forme sur toute l’étendue du territoire Togolais afin d’assurer une meilleure utilisation de ces produits pour le bien être socio-économique des populations du Togo.
A cet titre, elle est chargée entre autres de veiller à l’application et au respect des dispositions de la convention citée plus haut par toute personne physique ou morale se trouvant sous juridiction ou sous contrôle de l’Etat togolais, d’initier les mesures législatives, réglementaires et administratives en vue de la mise en œuvre de ladite convention, de coordonner les actions des différents départements ministériels allant dans le sens de la convention et enfin organiser des séances d’information et de sensibilisation des populations à la base sur les effets désastreux des produits chimiques dans leurs différents usages.

C’est justement dans ce dernier cadre que s’est déroulée courant mois de juin, une tournée nationale d’informations et de sensibilisation des populations à la base sur les effets désastreux des produits chimiques et les mesures de prévention et de protection qui a conduit le bureau de l’ANIAC de Dapaong jusqu’à Lomé.

‘La menace des produits chimiques est réelle, permanente, et à cet effet interpelle à notre bon sens du bien commun, celui de l’usage responsable des produits chimiques telle que nous le recommande la convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC), adoptée le 29 Avril 1997 à Paris avec pour objectif de réglementer la production, l’utilisation et les échanges des produits chimiques au plan international’, a assuré le président.

A noter qu’au Togo, le code pénal punie d’amendes et d’emprisonnement les cas ‘exagérés’ d’utilisation des produits chimiques par les industriels et actuellement sous l’initiative de l’ANIAC, une loi est en cours de rédaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page