A la uneEconomie

Les États se réunissent à Abu Dhabi pour garder la lumière sur la corruption

La huitième session de la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption se déroule à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, du 16 au 20 décembre. Les travaux de cette conférence examineront un large éventail de sujets, notamment la prévention et la lutte contre la corruption, l’application de la Convention par les États, le recouvrement d’avoirs, l’assistance technique et les préparatifs de la session extraordinaire de l’Assemblée générale contre la lutte contre la corruption, qui aura lieu en 2021.

Elle est l’un des plus grands rassemblements anti-corruption au monde et rassemble des personnes des États membres, des parlements, des organisations intergouvernementales, de la société civile, du secteur privé et des médias. 

« La corruption effrite la démocratie et produit un cercle vicieux en sapant les institutions démocratiques. En effet, plus ces institutions sont faibles, moins elles sont en mesure de contrôler la corruption », a déclaré Patricia Moreira, directrice générale de Transparency International fin janvier lors de la publication de l’Indice de perception de la corruption dans le monde.

A lire-Corruption : le Togo, 129e au classement de Transparency, perd 12 places

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page