Coopération

Conseil de l’Entente : adoption d’un budget en hausse de 22%, des observateurs électoraux attendus au Togo

(24hinfo)-Le Conseil des ministres du Conseil de l’Entente, organisation à 5 Etats-Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Niger, Togo- réuni en session ordinaire à Lomé samedi a adopté le budget exercice 2019 du Conseil. Il s’équilibre en recettes et en dépenses à 2. 878 625 F Cfa soit une hausse de 22% par rapport en 2018 qui était de 2. 356. 103. 581 F Cfa.

Outre l’adoption du budget, le Conseil a pris connaissance des résultats de l’étude de faisabilité du projet de construction du Mall entente de Niamey. « Le Mall entente de Niamey est un projet de construction d’une infrastructure moderne, durable sur le modèle BOT à un cout total prévisionnel de 14,27 milliards F Cfa. Il sera construit sur un terrain d’une superficie de 4,3 ha apporté par le Conseil de l’Entente et abritera notamment un hypermarché de 20 000 m2 avec des magasins de stockage sur 22 000 m2 », a expliqué Patrice Kouamé, secrétaire exécutif du CE.

Le conseil a pris également connaissance de l’état d’avancement de la réforme du centre régional de formation pour entretien routier (CERFER), basé à Lomé au Togo. Il a apprécié les actions sur es plans administratif, financier et pédagogique notant ainsi avec satisfaction que des avancées significatives ont été enregistrées dans le fonctionnement du centre.

Le Conseil s’est réjoui de la mobilisation rapide de la première tranche de la contrepartie d’un mondant de 340 millions F Cfa dans le cofinancement de la réforme du centre avec la banque africaine de développement. Il a encouragé la direction générale dudit centre à poursuivre la mise en œuvre des réformes.

Sur la situation sociopolitique du Togo, Le Conseil a réaffirmé son « soutien à la décision de la 53e session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cédéao relative à la situation politique au Togo ». Il encourage les acteurs politiques Togolais à poursuivre sous l’égide de la CEDEAO, la mise en œuvre des dispositions envisagées dans la préparation, l’organisation et le déroulement des élections législatives du 20 décembre 2018.

Dans ce cadre, le Conseil de l’entente prévoit l’envoie d’une mission d’observation.

Enfin le Conseil « condamne toute forme de violence et encourage les acteurs politiques togolais à privilégier le dialogue dans la conduite des réformes politiques ».

Notons que cette 14e session a été présidée par le Chef de la diplomatie Togolaise et l’organisation est présidé par le Chef de l’Etat Togolais, Faure Gnassingbé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page