Développement

Consommer local :une sensibilisation sur le troc à Togoville

La marie de Vo 2 en collaboration avec les garants des us et coutumes a organisé samedi 22 octobre 2022, une journée d’échanges et de sensibilisation sur le troc à Togoville.

Cette activité se situe dans le cadre de la 3ème édition du « Mois du Consommer Local » placée cette année sous le thème « Consommation des produits locaux, un levier d’accroissement des investissements productifs, de développement et d’intégration régionale ».

L’objectif est de valoriser et de pérenniser « le troc », un moyen qui permettait aux aïeux de la localité d’échanger des produits vivriers dans la convivialité, pour pouvoir subvenir aux besoins vitaux de la famille. Il s’agissait également pour les organisateurs de solliciter le soutien des plus hautes autorités du pays et la population autochtone à faire des efforts pour pérenniser cette pratique culturelle et d’accompagner le gouvernement dans sa politique. Cette initiative encourage le peuple togolais à privilégier la consommation des mets locaux dans toutes les activités.

Lire aussi-Togo : c’est parti pour l’acte 3 du « mois du consommer local »

L’événement a été essentiellement marqué par la présentation de l’historique du troc qui date des années 1800 et est devenu une pratique généralisée depuis les années 1981 dans le milieu, la sensibilisation sur l’importance de la consommation des produits locaux et de la pratique du troc et la visite du marché du troc qui s’anime tous les mercredis et les samedis de la semaine.

Le maire de la commune Vo 2, Gnavo Kokou Mensan a indiqué que le « Consommer Local » est un mode de vie.  « Il faut l’adopter et le pérenniser afin de créer des conditions favorables à l’entreprenariat des jeunes qui sont de véritables leviers de création de richesse et de lutte contre la pauvreté », a-t-il précisé. Il a salué les actions du gouvernement en matière de lutte contre la dépendance des produits importés.

Le chef du canton de Togoville, Fiogan Kwassi Mensa MlapaVI a invité la population à promouvoir la consommation des produits locaux et à valoriser le troc qui demeure une richesse ancestrale du terroir.

Une visite du marché du troc par les autorités locales et les invités a mis fin à cette journée.

Le troc consiste à échanger des produits vivriers entre autres la farine locale, les légumes, les noix de palme, le manioc, le gari, le haricot ou le mais contre du sel, les poissons et diverses autres choses, selon les besoins de chacun, pour pouvoir survivre.

Avec ATOP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page