Santé

Togo : des communicateurs des ministères édifiés sur la gestion des risques

Des cadres et chargés de communication des ministères et agences ont renforcé  du 17 au 20 octobre 2022 à Kpalimé, (située à 120 km au nord de Lomé), leurs capacités en communication sur les risques et  l’engagement communautaire (CREC). La rencontrée initiée par l’OMS s’inscrit dans l’approche « Onehealth »  en français, une seule santé.

La session de quatre jours a regroupé le personnel du ministère de la santé, du ministère de l’environnement et des ressources forestières, du ministère de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural et de l’ Agence Nationale de Protection Civile. Occasion pour eux, de renforcer leurs capacités à travers plusieurs communications  faites sur les enjeux sanitaires du 21e siècle, l’introduction générale à la CREC, les déterminants de la santé, le système de communication sur les risques, la communication publique : Situation de crise et Rôle du porte-parole, la Formation aux médias et réalisation d’ interview, gestion des rumeurs et Infodémiologie, l’engagement communautaire, la communication interne et la coordination des partenaires.

A l’ouverture lundi 17 octobre 2022, la représentante résidente de l’OMS  au Togo, Dr DIALLO Fatoumata Binta Tidiane a présenté le contexte ayant conduit à l’organisation de cette formation en mettant l’accent sur les situations d’urgence sanitaire en Afrique avec un zoom sur l’avènement de la maladie à virus Covid 19.  « Ces situations obligent les acteurs de divers horizons à la maitrise des outils de gestion de crise notamment la communication de crise et justifie donc l’organisation de cet atelier de formation », affirme-t-il.

Avant d’ajouter que la « formation sur la communication des risques et l’engagement communautaire est donc importante, tant pour les cadres, chargés de communication, autorités décentralisées, afin que toutes les actions et stratégies soient orientées dans ce sens, et pour le bien de nos populations« .

Lire aussi-Togo : le ministère de la santé se dote d’un plan  de  communication sur les risques sanitaires

Satisfaction des participants 

Des cadres et chargés de communication des ministères ont renforcé leurs capacités en communication sur les risques et l'engagement communautaire (CREC).
Les officiels à l’ouverture
Crédit : DR

« Cette formation nous a permis de mieux comprendre l’engagement communautaire, comment mieux nous impliquer avec la communauté, mieux orienter les actions de l’Etat envers la communauté, comment baser nos actions sur les besoins de la communauté et les impliquer dans la recherche de solutions aux situations d’urgences », a déclaré  Kokou Fayrouze, Responsable communication ANPC, participant. De son côté, Georgette Eyomewe Assimtoke, chargée de communication au ministère de l’agriculture a indiqué que la session lui permet d’être apte à mettre en place un plan de communication sur les risques,  de faire la cartographie des risques et surtout d’être capable de gérer les rumeurs….

« Avec l’implication des communautés pour qu’on puisse mieux réduire les risques, donc l’impact sur le rendement afin d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations conformément à la feuille de route gouvernementale 2025 », a-t-elle déclaré.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page